Nettoyons les Usses !

L’association Usses & Merveilles vous invite à participer à l’opération « Nettoyons les Usses ! »

L’objectif est simple : nettoyer les abords du cours d’eau et ses versants de sa source, dans les Bornes, jusqu’à son arrivée dans le Rhône à Bassy.

En pratique, rendez-vous à proximité des Usses pour collecter les déchets de 9 h à 19 h.

Pensez à vous équiper de vêtements adaptés et de chaussures de marche ou de bottes ainsi que de gants et de sacs pour collecter les déchets en tout sécurité.

La sécurité des participants étant la priorité, ne prenez-pas de risques inutiles ! S’il n’est pas possible de le retirer, merci de signaler sa nature et son emplacement précis par mail : ussesetmerveilles@gmail.com

Infos : Reglement – Nettoyons les Usses – Samedi 29 Mai

 

Réaménagement du centre bourg d’Aviernoz : restitution de l’étude le 21 mai

Dans le cadre du réaménagement du centre-bourg d’Aviernoz et suite aux premières concertations, une réunion publique sera proposée le vendredi 21 mai prochain de 14h à 18h30 à la salle des fête d’Aviernoz. 

À cette occasion, l’étude sera restituée à des groupes de 6 personnes maximum, toutes les 30 minutes. 

Inscrivez-vous dès maintenant :

  • par téléphone 04 50 22 41 92 – 04 50 22 82 32
  • par mail à accueil.aviernoz@commune-filliere.fr

 

Brexit : dépôt des demandes de titres de séjour avant le 1er juillet

Dans le cadre de l’accord de retrait du Royaume-Uni de l’Union Européenne, les ressortissants britanniques et les membres de leur famille installés en France  avant le 1er janvier 2021 bénéficient du maintien de leur droit de séjour et des droits associés.

Les intéressés doivent toutefois solliciter un  titre de séjour “accord de retrait” avant le 1er juillet 2021 et devront obligatoirement ce titre de séjour au 1er octobre 2021.

Les intéressés doivent toutefois solliciter un titre de séjour “accord de retrait” avant le 1er juillet 2021, et devront obligatoirement détenir ce titre de séjour au 1er octobre 2021. Pour cela, ils doivent effectuer leur demande en ligne sur le site https://contacts-demarches.interieur.gouv.fr/ rubrique Brexit

Les ressortissants britanniques peuvent être orientés vers le site https://www.brexit.gouv.fr/ pour plus d’informations, et vers le site de l’association The Franco British Network, qui les accompagne dans leurs démarches.

L’APE d’Évires lance son nouveau catalogue été

L’Association des Parents d’Elèves de l’école maternelle et élémentaire du groupe scolaire d’Évires propose un nouveau catalogue d’été et une sélection de produits locaux, de qualité, souvent bio ou artisanaux.

Pour passer commande, rendez-vous sur le site internet de l’APE (règlement par carte bancaire en ligne, en espèces ou par chèque à déposer dans la boite aux lettres de l’APE (À coté de l’école) ).

 

  • Fin des commandes: Samedi 29 mai
  • Retrait des commandes : Samedi 29 mai (commandes passées du 1 – 15 mai) ou Samedi 12 juin (commandes passées du 16 – 29 mai) de 08h30 à 12h00.

 


Électeurs : derniers jours pour vous inscrire !

Compte tenu des récentes annonces gouvernementales et du report des élections régionales et départementales aux 20 et 27 juin prochains, la date limite d’inscription sur les listes électorales est elle aussi décalée d’une semaine.
 
Vous avez donc jusqu’au 14 mai 2021 pour vous inscrire en mairie !
 
Prévoyez :
N’attendez pas le dernier jour, contactez dès aujourd’hui votre mairie déléguée ou la mairie de Fillière. 
 
Cette démarche n’est valable que pour les nouveaux habitants de la commune.
En cas de changement d’adresse (sur la même commue déléguée, ou entre deux communes déléguées), ou si vous avez 18 ans cette année, n’hésitez pas à contacter nos services afin de vérifier et mettre à jour le cas échéant votre inscription.

Démarches sanitaires du détenteur d’équidés

Dans le cadre de contrôles portant sur l’identification et la traçabilité sanitaire des équidés, un recensement des détenteurs de chevaux est en cours sur la commune de Fillière.

« Le détenteur » est défini comme une personne physique ou morale responsable d’un équidé, indépendamment du propriétaire, à titre permanent ou temporaire.


Les Obligations de chaque détenteurs sont:

  • une identification complète de chaque équidé (transpondeur, document d’identification et numéro SIRE)
  • un déclaration du /des lieu(s) de détention enregistré auprès de SIRE
  • la tenue d’un registre d’élevage pour chaque lieu de détention (version papier ou informatique)
  • à partir de 3 équidés ou + sur le lieu de détention la déclaration d’un vétérinaire sanitaire auprès de la DD(CS)PP du département.

*Si professionnel (toute activité économique en rapport avec les équidés) : la tenue d’un registre de transport

Plus d’informations : SIRE-flyer-sanitaire

Particuliers et professionnels, faites-vous connaître :  IFCE – Délégation Territoriale Auvergne-Rhône-Alpes – 07.63.19.78.51 – 04.37.61.99.89 – camille.legall@ifce.fr

Un espace de travail solidaire pour les étudiants

Un espace de travail solidaire pour les lycéens ouvre ses portes aux jeunes adultes en quête d’un lieu pour travailler et rompre l’isolement, à la MJC de la Fillière à Thorens Glières.

Cette initiative citoyenne soutenue par l’Espace de Vie Sociale de la MJC accueille les étudiants sur demande, à partir de 2 inscriptions sur un même créneau horaire, les lundis, mardis et jeudis.

La naissance du projet.

L’idée de cet espace de travail solidaire se concrétise en février dernier, lorsque Valentin Prévost, habitant d’Usillon, prend contact avec la mairie de Fillière.

Profondément touché par la détresse des jeunes, privés de lien social et de toute forme de routine étudiante, il expose son projet aux élus qui s’en sont rapidement saisis. En effet, des craintes similaires et des attentes en matière d’accompagnement des jeunes adultes en cette période de crise avaient été soulevées lors de l’intervention de Christian Anselme sur les réseaux sociaux. L’Espace de Vie Sociale (EVS) de la MJC de la Fillière a rapidement été identifié comme pouvant recevoir cet « espace étudiants » et favoriser sa mise en œuvre. 

Lutter contre l’isolement des étudiants.

Cet espace de travail a pour fonction première de créer du lien et des échanges entre jeunes. Ainsi, une salle dotée de tables, de chaises et d’une connexion internet, aménagée en open space, sera accessible librement aux étudiants munis de leur matériel informatique/éducatif.

Les relations humaines restent au cœur du dispositif : ce lieu sera encadré par des bénévoles motivés par l’accompagnement des jeunes, et disposés à partager leurs expériences du monde du travail, à l’instar du porteur de projet Valentin : “Pour ma part, je suis en télétravail à 100% et je peux parfaitement déplacer mon activité dans un tel lieu pour assurer son bon fonctionnement et rencontrer les étudiants qui le désirent”.

Informations auprès de l’Espace de Vie Sociale :

07 83 98 68 56 – evs@mjcfilliere.net

Des amphibiens sur les routes

Depuis quelques jours, vous avez peut-être remarqué des personnes en gilet fluorescent équipées de seaux au bord de certaines routes. Aux aurores ou à la tombée de la nuit, ces bénévoles font traverser les routes aux amphibiens pour qu’ils ne se fassent pas écraser.

Chaque année à cette époque, les grenouilles, crapauds et tritons du groupe des amphibiens sortent des forêts pour rejoindre les étangs ou les mares où ils pourront se reproduire. Or bien souvent, des routes se trouvent sur leur passage. Malgré la diminution du trafic routier liée aux conditions actuelles, de nombreux individus se font encore écraser.

L’étang de la glacière, à proximité du col d’Évires, se situe le long de la départementale D5 juste après le croisement avec la D1203 en direction d’Évires et avant la voie ferrée. Il s’agit d’une zone de reproduction, ces animaux traversent donc massivement la route à ce niveau. Ils se déplacent majoritairement à partir du crépuscule et lorsqu’il pleut.

Automobilistes : si vous empruntez cette portion de route de 200 mètres, merci par avance de ralentir et de faire attention aux amphibiens ainsi qu’aux bénévoles présents. 

Plan alimentaire territorial : manger mieux, de saison et local

Circuits courts, manger local : Le Grand Annecy prépare demain

« Manger mieux, de saison et local » est devenu au fil des années un idéal pour le consommateur et un objectif pour les collectivités. Ce concept s’est construit sur une ferme volonté du consommateur de suivre la traçabilité des produits consommés et sur l’émergence des circuits courts.

Le Plan alimentaire territorial du Grand Annecy va permettre de structurer cette dynamique présente dans plusieurs objectifs d’Imagine le Grand Annecy et dans certaines actions du Plan climat air énergie territorial de l’Agglomération.

Il aura aussi pour ambition de renforcer notre autonomie alimentaire qui selon une étude réalisée en 2017 serait inférieure à 1%. Ainsi l’activité agricole sera consolidée et les ressources préservées.

Pour que le « Manger mieux, de saison et local » devienne une évidence et contribue au bien-être des Grands Annéciens.

Un Plan alimentaire territorial, ça consiste en quoi ?

Un Plan alimentaire territorial regroupe l’ensemble des initiatives locales destinées à affirmer l’ancrage au territoire de l’alimentation, en rapprochant les producteurs, les transformateurs, les distributeurs, les collectivités locales et les consommateurs.

Le Plan alimentaire territorial doit son existence à la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt de 2014. Dans son article 39, la LAAF précise que le Plan alimentaire territorial doit :

  • être élaboré de manière concertée avec tous les acteurs,
  • consolider les filières territorialisées,
  • développer les circuits courts
La population associée à la construction du Plan alimentaire territorial

Des ateliers seront organisés au cours du premier semestre 2021. Cette démarche participative permettra à toute personne intéressée par le sujet, résidant ou travaillant sur le Grand Annecy, d’apporter sa contribution. 

Ces ateliers permettront de dessiner les contours du diagnostic du Plan alimentaire territorial, première étape du processus, qui établira dans le périmètre de l’Agglomération la production agricole locale et le besoin alimentaire exprimé. Lancé au printemps, ce diagnostic sera élaboré après consultation des producteurs, des consommateurs, des professionnels de la santé, des acteurs sociaux, etc.

Les personnes souhaitant participer peuvent déjà se manifester en écrivant à planalimentaire@grandannecy.fr


 

En parallèle et dans le cadre du Plan de relance de l’Etat, le Grand Annecy va répondre à l’Appel à projet national pour l’alimentation « structurer les filières locales au travers des projets alimentaires territoriaux » qui encourage et soutient financièrement les Plans alimentaires territoriaux émergents. L’Agglomération pourra aussi nouer un partenariat avec la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre du Plan Etat Région, pour le financement notamment d’actions plus ciblées comme par exemple, l’accélération de la transformation du secteur agricole. Après l’établissement du diagnostic viendra ensuite le temps de la co-construction du Plan alimentaire territorial.

A plus court terme, le Grand Annecy envisage de mettre en œuvre des actions déjà validées qui contribuent au « mieux manger » sur notre territoire, notamment en direction des cantines scolaires et des points de vente directe.

Pour Frédérique Lardet, Présidente du Grand Annecy, et Fabienne Duliège, Vice-présidente à l’agriculture, l’alimentation et la ruralité, tous les voyants sont au vert pour que nous puissions profiter davantage des produits du territoire et que nous renforcions dès maintenant notre autonomie alimentaire. « Ce sera du gagnant gagnant. Gagnant pour les producteurs locaux qui valoriseront leurs productions. Gagnant aussi pour les consommateurs plus rassurés sur la provenance des aliments consommés. Nous avons la chance sur le territoire d’avoir une agriculture dynamique, vertueuse et respectueuse des ressources, profitons-en. »