Un Job Dating à Fillière

Le mercredi 6 octobre, le centre Arthur Lavy, en partenariat avec la Mission Locale (MLJBA) organise un “job dating” dans un “truck de l’emploi”. Il accueillera tous les intéressés de 9h à 12h sur la place d’Esnandes (Thorens-Glières)

Le centre Arthur Lavy est un établissement accueillant des personnes handicapées ayant une déficience intellectuelle sévère à profonde. Le personne recherche plusieurs profils pour intégrer son équipe :

  • Des personnes non qualifiées désirant s’investir auprès du public handicapé (Accompagnement et formations possibles en interne)
  • Des moniteurs éducateurs (ME)
  • Des accompagnants éducatifs et sociaux (AES ou AMP)
  • Des aides-soignants (AS)
  • Des éducateurs spécialisés (ES)
  • Des infirmiers (IDE)

La commune de Fillière proposera également des postes dans l’animation.

Contact et information : l.gauchet@centrearturlavy.fr

Succès pour Mobil’été du Grand Annecy

Début juin, le Grand Annecy mettait en place Mobil’été, un dispositif d’offres complémentaires et attractives, pour se déplacer autrement qu’en voiture dans l’Agglomération. Retour sur une initiative à succès via ce communiqué.

Communiqué  

 

Mobilités saisonnières
Une véritable réussite

«Plus jamais ça !» avait exhorté Frédérique Lardet, Présidente de l’Agglomération du Grand Annecy, après les difficultés de déplacements de l’été 2020 sur les rives du lac.
Début juin, le Grand Annecy mettait en place Mobil’été, un dispositif d’offres
complémentaires et attractives, pour se déplacer autrement qu’en voiture dans
l’Agglomération.


Les lignes du Lac L1 et L2 : fréquence doublée et gratuité avec comme
résultat une fréquentation multipliée par 4 !

Au 8 septembre, les lignes du Lac L1 et L2 ont transporté plus de 200 000 passagers !

Elles avaient transporté 47 000 personnes en 2020.

Sur la rive gauche – Annecy, Sevrier, St-Jorioz, Duingt – la ligne L1 a enregistré depuis sa mise en service 94 350 passagers, avec un pic de fréquentation à 2 150 passagers le 10 août.
La fréquentation affiche une moyenne de 1 600 passagers par jour pour la L1.

Sur la rive droite – Annecy, Veyrier-du-Lac, Menthon-Saint-Bernard, Talloires-Montmin – la ligne L2 a enregistré depuis sa mise en service 104 100 passagers, avec un pic de fréquentation à 2 600 passagers le 12 août.
La fréquentation affiche une moyenne de 1 750 passagers par jour pour la L2.

En septembre, ces deux lignes continueront à circuler comme prévu les week-ends jusqu’au 26 septembre inclus.

Vélonecy 60 minutes, de l’expérimentation au succès

Le service de vélo en libre-service expérimenté pour les courts trajets (- d’1 h) a connu un vif succès cet été.

Les 200 vélos à assistance électrique, répartis dans 10 vélos-stations, ont permis 31 221 locations (soit une moyenne de 10 407 par mois), générant 337 742 kms effectués à vélo par les 5 882 usagers.

Autre indicateur important confirmant que le service de vélo en libre-service ciblait bien une clientèle en attente d’un nouveau concept adapté aux courts trajets, la durée moyenne des locations n’excède pas 33 minutes.
Fort de cet engouement et comme mesure d’accompagnement durant les travaux du pont Albert Lebrun, le Grand Annecy continuera de proposer ce service au-delà du 30 septembre entre Sevrier, Annecy et Veyrier-du-Lac.
Concrètement, 80 vélos à assistance électrique seront à disposition, avec un parking relais à Sevrier.

Un 1er bilan qui encourage la poursuite de ce premier plan Mobil’été en 2022

Un bilan global du dispositif Mobil’été (fréquentations sur l’ensemble des lignes du Lac, Montagnes et Villages, retour d’expériences, enquêtes terrain, etc) sera établi au terme des 4 mois de fonctionnement.


Mais pour Frédérique Lardet, Présidente du Grand Annecy, et Didier Sarda, Vice-président aux mobilités actives et touristiques : « Mobil’été est une expérimentation pleinement réussie qui nécessitera sans doute quelques
améliorations d’ici l’été 2022. En comparaison avec 2020, l’offre proposée cette année, étoffée, diversifiée et surtout complémentaire, a permis de toucher un large public sur l’ensemble de notre territoire. Fort de cette expérimentation, nous proposerons des adaptations pérennes pour l’ensemble du Grand Annecy au cours de l’année 2022, comme nous nous y sommes engagés. »

+ d’infos ici 

Conférence sur l’alimentation

Mercredi 22 septembre 2021 à 19h, venez assister à une conférence sur l’alimentation des Français animée par le sociologue Rémy Oudghiri, spécialiste de l’évolution des comportements alimentaires.

 

Dans le cadre du Projet Alimentaire Territorial  (PAT) du Grand Annecy, la conférence « Les Français et leur alimentation : quelles tendances après la crise sanitaire ? » est organisée afin de s’interroger sur l’alimentation de demain.

Rituels de la cuisine française, transformations des pratiques par l’accélération du digital, circuits courts ou encore manger mieux sont autant de thèmes qui seront abordés.

 

Infos pratiques :

  • Date et heure : 22 septembre 2021 à 19h
  • Lieu : Le Météore, Meythet
  • Pass sanitaire obligatoire

Bib’ en scènes dévoile son “Tout P’tit Cirk !”

Dans le cadre de Bib’en scènes, la compagnie “Commun Accord” vous présentera un spectacle pour les petits et les tout-petits intitulé : “Le Tout Ptit Cirk” ! Il se déroulera le samedi 9 octobre à 10h à la salle Jean Bouvet des Ollières.

Le réseau des Bibliothèques de Fillière, avec l’appui de Savoie Biblio, continue donc sa programmation après le succès des “Contes des mille et un bruits”.

Ce cirque contemporain réunira tous les éléments du cirque traditionnel. Les deux acteurs nous transporteront dans leur univers où les performances acrobatiques et musicales s’entremêleront pour une parenthèse poétique que les plus petits ne seront pas prêts d’oublier ! 

Descriptif  :

« Approchez, approchez, le cirque est arrivé !

A l’horizon, pas de chapiteau, pas de roulotte…  

Juste Elle, Lui et une valise.  

Cette valise, c’est leur vie, leur petit cirque !

Et chaque fois qu’ils l’ouvrent, il en sort un numéro incroyable ! 

Entre jonglerie, magie, acrobaties, clown et poésie, ce petit cirque plein de surprises n’a rien à envier aux plus grands…. »

 

Infos pratiques :

Informations complémentaires dans toutes les bibliothèques du réseau de Fillière.

Gratuit – Accès soumis au Pass Sanitaire – Réservation obligatoire

Modification d’antennes réseau

2 antennes relais feront l’objet de modifications : la mise en service de la fréquence de 700Mhz en 4G.

Ces modifications concernent les pylônes situés à Biauvy (Thorens-Glières) et Route de Gorgy (Saint-Martin-Bellevue).

Plus d’informations en mairie de Fillière ou en consultant les dossiers d’informations : Modification antenne Biauvy – Fillière – Modification antenne Route de Gorgy – Fillière

Déploiement des compteurs communicants Linky

Énergie et Services de Seyssel procède actuellement au remplacement des compteurs conformément à la loi (Articles R111-1 à R742-2) et au code de l’Énergie.

Où et quand ? 
  • Secteur Saint-Martin-Bellevue : 2021
  • Secteur Les Ollières et Évires : 2023
Par qui ? 

Solutions 30 est une société œuvrant partout en Europe et accompagnant les distributeurs d’énergie. Grâce à son vaste réseau de techniciens de proximité, Solutions 30 offre efficacement des services de déploiement, d’installation et de maintenance d’équipements et compteurs intelligents en Europe.

L’entreprise disposera sur la carrosserie de ses véhicules d’un logo permettant d’être clairement identifiée.

Pourquoi? 
  • Favoriser un réseau  plus performant
  • Offrir de meilleurs services aux usagers 
La pose est-elle obligatoire ?

Oui. Elle est indispensable et encadrée par la loi (l’article L. 341-4 du code de l’énergie).  Toutefois et sans l’accord du client, et dans le cas où le compteur ne serait pas accessible, aucune intervention du prestataire Solutions 30 ne pourra être réalisée. 

Suis-je propriétaire du compteur ?

Non, le matériel est mis à votre disposition mais il ne vous appartient pas, il fait partie du réseau public (concession). Pour réaliser sa mission de service public, et comme il est écrit dans votre contrat d’électricité, ESS doit avoir accès à ce dispositif de comptage.

La pose d’un compteur Linky est-elle payante ?

Non. La pose des compteurs Linky n’est pas payante à l’installation. Si un installateur vous facture la pose du compteur, refusez et signalez-le en mairie.

Cependant, en tant que consommateur d’électricité, l’article R341-7 du code de l’énergie stipule que le client assume le financement du compteur via le TURPE – tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité  à raison de 1 à 2 euros par mois, prélevés sur les factures d’électricité.

La somme totale atteindra alors le coût du compteur Linky (de 130 à 240 euros prévisionnels).

La municipalité peut-elle obliger ou interdire la pose de compteur communicant sur son territoire ?

Non. Plus de 1 000 collectivités ont adopté des arrêtés relatifs à l’interdiction des compteurs Linky sur leur territoire.

Toutes les ont vu annulés par le Tribunal Administratif. Légalement, il n’est donc pas possible de se référer à une position communale.

Plus d’informations : https://www.es-seyssel.com/tout-savoir-sur-linky.html

Des dégradations répétées sur l’espace public

Depuis plusieurs mois, les agents techniques et les élus déplorent des dégradations de biens publics, et plus particulièrement sur les communes déléguées de Thorens-Glières et de Saint-Martin-Bellevue. Nouveau constat fin juillet aux abords de l’école : des inscriptions sur les murs des bâtiments, mais également 3 bancs détériorés, dont un brûlé. Une fois encore en ce lundi matin, la liste des dommages s’allonge : la vitre d’une boîte à livres volée, des dalles de sol de la MJC, des volets roulants et gouttières de l’école arrachés .

Ces actes de malveillance conduiront malheureusement les services communaux à procéder au retrait des mobiliers endommagés, qui pour certains, ne seront pas remplacés. Une plainte a été déposée en gendarmerie.

En avril dernier, des faits similaires de vandalisme avaient déjà contraint la commune a retirer prématurément le skate-park des Ollières, dont les modules avaient été brûlés et dévissés. Plus récemment, des graffitis ont fait leur apparition sur les murs de la MJC et de la Salle Tom Morel et les lattes entourant le city-stade de la Place d’Esnandes ont été de nombreuses fois changées suite à des arrachages.

La municipalité déplore ce manque de civisme, non-respect du travail quotidien des agents municipaux œuvrant à l’embellissement de la commune, qui engendre une charge de travail supplémentaire effectuée au détriment de leurs missions.

Ces dégradations ont également un coût pour la collectivité qui, toujours soucieuse d’améliorer le cadre de vie des habitants, avait investi dans du mobilier urbain et repeint les murs de la MJC. Depuis le début de l’année, les préjudices subis sont estimés à près de 10 000 €.

Si vous êtes témoin de ces actes, n’hésitez pas à contacter le 04 50 68 00 02 ou le 17.

Fillière, engagée dans le dispositif « Petites Villes de Demain »

La commune de Fillière vient d’intégrer officiellement le dispositif «Petites Villes de Demain». Aux côtés de Groisy et Alby-sur-Chéran et en partenariat avec le Grand Annecy, la commune nouvelle compte parmi les 1 600 retenues sur le territoire français – 19 en Haute-Savoie – à bénéficier de ce programme de développement.

crédit photo : JM Lombard.

 

La Convention « Petites Villes de Demain » a été signée le vendredi 9 juillet dernier par les maires des 3 communes, en présence de Frédérique Lardet et du Préfet Alain Espinasse.

Un dispositif fort pour concrétiser le projet de territoire

Réservé aux petites villes de moins de 20 000 habitants « exerçant des fonctions de centralité dans leur bassin de vie », il repose sur l’accompagnement des communes dans le déploiement de leur projet de territoire, et par conséquent dans l’amélioration des conditions de vie de leurs habitants.

La ruralité préservée

Pour autant, la municipalité a à cœur de préserver le caractère rural de la commune et de ses villages : « S’engager dans ce dispositif ne signifie pas que nous souhaitons transformer nos villages en petites villes. Nous avons choisi de postuler afin de conforter nos bourgs centres par l’apport de nouveaux commerces et services, et d’avoir accès à des aides financières qui permettront de concrétiser les nombreux projets que nous portons. » précise Christian Anselme, maire de Fillière. « Alors que le programme se met seulement en place, des premiers effets très positifs sont constatés. Avoir été sélectionnée permet à la commune de solliciter des fonds spécifiques mis en place pour accompagner les lauréats et l’arrivée prochaine d’un chef de projet financé à 75% par l’Etat facilitera l’avancée de nos gros chantiers d’équipements publics ».

À Fillière, le dispositif se traduira notamment par :

  • Le soutien en ingénierie ou l’apport de compétences par le co-financement d’un poste de chef de projet. Mutualisé avec Groisy, Alby-sur-Chéran, il sera recruté par le Grand Annecy pour une prise de fonction le 11 octobre.
  • L’accès à un réseau, grâce au « Club Petites villes de demain », pour favoriser l’innovation, l’échange d’expériences et le partage de bonnes pratiques entre acteurs du programme.
  • Des financements sur des mesures thématiques ciblées mobilisées en fonction du projet de territoire et des actions à mettre en place : aménagement de certains bourgs pour renforcer l’attractivité des commerces, création d’un tiers-lieu, financement à hauteur de 50% d’un poste de Volontaire Territorial en Administration sur la mission  « communication » pour consolider l’identité de la commune nouvelle.

Au total, ce soutien aux « Petites Villes de Demain » représente 3 milliards d’euros, pour accompagner les binômes commune/intercommunalité jusqu’en 2026.

La transition numérique

Le numérique est plus que jamais ancré dans notre quotidien. Accentué par la crise sanitaire et le développement du télétravail, l’enjeu de la transition numérique est de plus en plus fort. Cette dernière se fera progressivement, et plus particulièrement dans des territoires ruraux comme Fillière. Le point sur les étapes en cours et à venir.

La couverture réseau 3G/4G/5G

Petit rappel sur la 4G
En télécommunications mobiles (par onde radio), la 4G est la quatrième génération des standards pour permettre la transmission de données numériques (et pas seulement de la voix) sur le réseau mobile. Elle succède à la 2G, la 3G. Le développement de générations successives s’accompagne par la création de nouvelles infrastructures afin de mieux couvrir le territoire mais surtout de répondre aux besoins croissants des utilisateurs. De nouveaux services et applications toujours plus gourmands en données requièrent des débits plus élevés pour garantir leur fluidité.

Cadre National : En août 2020, le Secrétariat d’État en charge de la transition numérique et des communications électroniques a signé un arrêté (JORF 0210 du 28 août 2020) imposant aux opérateurs Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR d’engager les travaux nécessaires à la mise en service de nouveaux sites permettant de combler les zones blanches (zone non couverte par les opérateurs mobiles), le« New Deal Mobile ». Les opérateurs ont 2 ans à partir de leur ordre de mission (arrêté) afin de combler ces zones blanches.

À Fillière ?
Pour la commune de Fillière, plusieurs «zones blanches» identifiées seront prochainement couvertes :

  • sur le Chemin de la Borne (antenne installée par Orange) pour couvrir le secteur de la Vallée du Flan. Informations :  DIM THORENS
  • sur le lieu-dit « LE VERNET » sur la commune déléguée de Thorens-Glières, en direction du Plateau des Glières (antenne installée par Free).  Informations : DIM_ zones blanches. Une réunion d’information vous sera proposée à la rentrée de septembre. 
  • Projet à venir mené par SFR.

Rôle de la collectivité
Ce déploiement est donc une obligation nationale et la collectivité n’est pas impliquée dans le choix des zones à couvrir puisque ceci est imposé au niveau national et géré par le Syane qui est une instance départementale. La collectivité a cependant sollicité les opérateurs pour organiser des réunions d’information auprès de la population pour répondre aux questions des citoyens. Des dates de réunions publiques sont en attente.

Et la 5G dans tout ça ?
La 5G devrait permettre la connexion de plus d’appareils numériques, le déploiement de nouveaux services et répondre à la forte évolution des utilisateurs (appel, sms, données numériques « jeux, messagerie instantanée, etc.).

Les opérateurs restent à ce jour libres de choisir sur quels territoires les déployer prioritairement et les espaces densément peuplés seront les premiers dotés de cette technologie.

La fibre optique

L’État s’est engagé à renforcer les moyens opérationnels et financiers pour accélérer le déploiement des réseaux de fibre optique dans l’ensemble des territoires, notamment dans les plus ruraux.

Rappel historique :
Le réseau téléphonique analogique, généralisé sur l’ensemble du territoire français à partir de l’après-guerre faisait initialement appel à des opératrices pour établir les liaisons. Le réseau commuté automatiquement (sans ces opératrices historiques) date seulement des années 70-80. C’est ce réseau automatique existant qui a permis le déploiement avec l’ADSL de l’accès à internet dans tous les foyers équipés du téléphone. On a utilisé la paire de fils de cuivre déjà présent pour la téléphonie avec l’ajout d’un modem pour permettre une communication numérique. Cette communication numérique remplaçant de plus en plus la liaison analogique historique qui va disparaitre progressivement.

La fibre optique, c’est quoi?
La fibre optique est une nouvelle infrastructure venant en supplément de l’infrastructure téléphonique historique. La mise en place de la fibre requiert donc de gros travaux aussi bien vers des usagers finaux que pour relier les centres de distribution vers les abonnés. Ceci explique la durée plus importante de déploiement, il s’agit d’un changement complet de technologie qui permet un débit vraiment plus élevé et une meilleure qualité de connexion.

Vous pouvez d’ores et déjà vérifier votre éligibilité sur le site www.covage.com  ou https://fibre.syane.fr/ et vous rapprocher d’un opérateur (liste des opérateurs disponible sur le site). Après signature du contrat, l’opérateur effectuera les travaux nécessaires de raccordement, à sa charge et en lien avec COVAGE.
État d’avancement de la fibre à Fillière – juillet 2021

Le Syane vous informe :

Fillière_état avancement Fibre Optique_juillet 2021

 

 

Le numérique : écologique, vraiment ?

Les impacts du développement numérique, bien que moins directement mesurables, sont nombreux (difficultés de recyclage, dépenses énergétiques délocalisées) mais réels. Nos consommations dans ce secteur croissent de manière exponentielle et sans un usage responsable et raisonné, elles rattraperont puis dépasseront d’autres usages, réduisant à néant les efforts faits dans d’autres secteurs.

 

Ressources et informations pratiques

En savoir plus…