Déclaration de détention de volailles

MAJ DU 12/11 : déclaration de détention de volailles

Dans le cadre des mesures de prévention, de surveillance et de lutte contre les maladies, il est nécessaire de connaître chaque détenteur d’oiseaux.
Un recensement des détenteurs de volailles (basse-cour) ou autres oiseaux captifs non commerciaux élevés en extérieur est organisé. Il permet de détecter le plus rapidement possible la maladie et de s’assurer qu’elle ne circule pas.

La déclaration est obligatoire pour les particuliers (moins de 250 volailles) et peut se faire à l’aide du document disponible sur le site “Mes démarches“.


 

 
Depuis la détection du virus influenza aviaire hautement pathogène sur 2 cygnes aux Pays-Bas le 23 octobre, le nombre de cas dans la faune sauvage ne cesse de croître en Europe.
 
Face à cette situation, le ministère de l’agriculture et de l’alimentation appelle au strict respect des mesures de biosécurité et à la surveillance accrue de la part des acteurs professionnels, des particuliers détenteurs d’oiseaux, et des chasseurs.
 

L’ensemble des communes de la Haute-Savoie est donc dorénavant concerné par les mesures induites par le niveau de risque « élevé » :

  • la claustration des volailles ou protection de celles-ci par un filet avec réduction des parcours extérieurs ;
  • l’interdiction de l’organisation de rassemblements et la participation des volailles originaires des zones concernées dans les zones au risque « négligeable » ;
  • l’interdiction de transport et de lâcher de gibiers à plumes ;
  • l’interdiction de l’utilisation d’appelants ;
  • la surveillance clinique quotidienne dans les élevages commerciaux et non commerciaux ;
  • l’interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l’arrivée de la France ;
  • la vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.
Ces mesures de prévention ont pour but de protéger les volailles domestiques d’une potentielle contamination qui aurait des conséquences désastreuses pour les échanges et exportations d’animaux vivants et de viandes de volailles.
 
Pour en savoir plus, consultez 201105 CP influenza aviaire-2

Nos services restent ouverts

Les accueils des mairies ainsi que les services urbanisme et enfance-jeunesse restent ouverts aux horaires habituels.
 
Ayez les bons réflexes :
  • Limitez vos déplacements
  • Privilégiez les contacts téléphoniques
  • Prenez rendez-vous avec nos services
 
Les autres services de la mairie sont également joignables par téléphone.

 

CNI et passeports

Attention, durant la période de confinement, la récupération des titres d’identité se fait sur rendez-vous ( www.rendezvousonline.fr), aux heures d’ouverture ci-dessous au 300 rue des Fleuries à Thorens-Glières  : 

  • mardi : de 17h à 17h40
  • jeudi : de 9h à 11h45 et de 15h à 16h45
  • vendredi : de 9h à 11h45 
  • samedi : 11h à 12h00

COVID 19 – Le Grand Annecy vous accueille

L’accueil du public dans le strict respect des gestes barrières

Conformément aux nouvelles règles de confinement votées au Parlement le jeudi 29 octobre dernier, les guichets des services publics restent ouverts.

Services au sein du siège du Grand Annecy – 46 avenue des Iles, Annecy

  • Accueil, secrétariat : Du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30.
  • Ressources humaines : Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30.
  • Eau potable : Du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30.
    À noter – Le contact par mail est à privilégier : abonnement.eau@grandannecy.fr /Tél. : 04 50 33 89 30. Le paiement en espèces n’est plus autorisé à l’accueil Usagers. Les abonnés sont invités à se rendre chez un buraliste agréé « paiement de proximité ». Liste disponible sur www.impôts.gouv.fr/portail/paiement-proximité . Pour les abonnés qui souhaitent rencontrer la conseillère sociale, la prise de rendez-vous n’est possible qu’à titre exceptionnel, les conversations téléphoniques étant privilégiées. Tél. : 04 50 63 48 45
  • Taxe de séjour : Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30.
  • Transports – transports scolaires : Tous les services fonctionnent normalement. Pour les transports scolaires, selon la commune de résidence, s’adresser à : Service transport scolaire au siège du Grand Annecy : du lundi au vendredi sur rendez-vous. Privilégier les contacts par mail (transportscolairesiege@grandannecy.fr ) ou par téléphone : 04 50 68 60 63. Espace SIBRA : du lundi au vendredi de 7h30 à 19h. Le samedi de 9h à 12h et de 14h à 17h. Relais territoriaux (cf ci-après, dans « Services extérieurs au siège du Grand Annecy »). Vélonecy reste également ouvert du lundi au samedi de 9h à 13h et de 14h à 18h30.
  • Urbanisme : Consultation de tous les documents d’urbanisme auprès du secrétariat du service Aménagement du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30.

Services extérieurs au siège du Grand Annecy

  • Admissions établissements personnes âgées du CIAS – Ehpad Les Parouses, Annecy Fermé au public, maintien de l’accueil téléphonique de 8h30 à 12h et de 13h30 à 16h30.
  • Services à domicile du CIAS – 1 rue François Lévêque, Annecy Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h.
  • Action environnementale – 6 rue des Alouettes, Annecy Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h
  • Relais territoriaux Alby-sur-Chéran – 363 allée du Collège Fillière, 300 rue des Fleuries, Thorens-Glières Saint-Jorioz, 225 route de Sales – Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h.
  • Valorisation des déchets – Rue Césière, Annecy Du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h30.
  • Déchèteries :  Les jours, les horaires et les conditions d’accès aux déchèteries du Grand Annecy restent inchangées. Toutes les informations sur ww.grandannecy.fr /Valorisation des déchets / Déchèteries .

 

Pour rappel : 

  • Les déchèteries sont fermées les jours fériés dont le mercredi 11 novembre 2020.
  • Les horaires d’hiver sont appliqués depuis le 25 octobre (fermeture à 17h30).
  • Il est important d’attendre l’autorisation de l’agent d’accueil avant d’entrer sur le site.
  • Les déchèteries sont des sites réglementés et certains déchets ne sont pas autorisés (règlement disponible sur le site www.grandannecy.fr)
    A noter : Pour le déplacement en déchèterie cocher la case n°2 de l’attestation dérogatoire « Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle, des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées, le retrait de commande et les livraisons à domicile ».
 

Rappel gestes barrières pour les usagers

  • Port du MASQUE OBLIGATOIRE (non fourni à l’entrée) et durant toute la durée de la visite
  • Lavage des mains avec le gel hydro alcoolique à disposition à l’entrée des services
  • Respect de la distance physique d’un mètre minimum

L’accès aux déchèteries pendant le confinement

Les conditions d’accès aux déchèteries du Grand Annecy restent inchangées jusqu’à nouvel ordre. Pensez à vous munir de votre attestation.

Le port du masque sera obligatoire dès le 2 novembre 2020.

Rappel :

  • les déchèteries sont fermées les jours fériés dont le dimanche 1er novembre et le mercredi 11 novembre 2020
  • les horaires d’hiver sont appliqués depuis le 25 octobre (fermeture à 17h30)
  • il est important d’attendre l’autorisation de l’agent d’accueil avant d’entrer sur le site
  • les déchèteries sont des sites réglementés et certains déchets ne sont pas autorisés (règlement disponible sur le site)
Informations complémentaires : https://tinyurl.com/y5qasgwj

Crise sanitaire : de mars à octobre

Haute-Savoie : instauration de l’état d’urgence sanitaire simple 

Suite aux annonces du Président de la République et du Premier ministre, la Haute-Savoie passe en état d’urgence sanitaire « simple ». Ce niveau d’alerte comporte une série de mesures pour lutter contre la propagation du virus.

Alain Espinasse, préfet de la Haute-Savoie, a pris de nouvelles mesures afin de protéger la population.

Consultez  le communiqué officiel et l’arrêté relatif au port du masque.


 

Diverses mesures pour freiner la propagation du virus – 13/10

Face à la dégradation rapide et continue de la situation sanitaire, le Préfet de la Haute-Savoie a pris un arrêté afin de freiner la propagation du virus dans le département. À compter du mercredi 14 octobre et jusqu’au 30 octobre, le port du masque devient obligatoire dans l’ensemble du département de la Haute-Savoie, pour toute personne de 11 ans et plus :

  • aux abords, dans un périmètre de 50 mètres, des établissements scolaires (premier et second degré) et d’enseignement supérieur pendant les horaires de fonctionnement de ces établissements ;
  • aux abords, dans un périmètre de 50 mètres, des gares de transport terrestre, ferroviaire et lacustre, pendant les horaires de fonctionnement de ces établissements ;
  • dans les parcs de stationnement des centres commerciaux et hypermarchés (établissements recevant du public de type M de 1ère catégorie), et aux abords de ces établissements dans un périmètre de 50 mètres, durant les horaires d’ouverture.

Par ailleurs, le port du masque reste obligatoire pour toute personne de plus de 11 ans pour les  :

  • rassemblements, réunions ou activités mettant en présence de manière simultanée plus de dix personnes sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public, pour lesquels les organisateurs sont soumis à l’obligation de déclaration au sens de l’article 3 du décret n°2020-860 du 10 juillet 2020, à l’exception des pratiques d’activité sportive ;
  • marchés publics de plein air, brocantes et vides-greniers.

L’obligation de port du masque n’est pas applicable aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation, et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus.


Port du masque en Haute-Savoie – MAJ 02/10

L’obligation du port du masque sur le département de la Haute-Savoie concernant :

– Les marchés de plein air, les brocantes, les vides-greniers;

– Les rassemblements, réunions ou activités mettant en présence de manière simultanée plus de 10 personnes sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public, pour lesquels les organisateurs sont soumis à l’obligation de déclaration au sens de l’article 3 du décret n°2020-860 du 10 juillet 2020, à l’exception des activités sportives.

est prolongée jusqu’au 30 octobre 2020 inclus.

 

Le nouveau protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise – MAJ 01/09/2020

Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et Laurent Pietraszewski, secrétaire d’Etat chargé des Retraites et de la Santé au travail ont aujourd’hui présenté aux partenaires sociaux un protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19, qui est mis en ligne sur le site du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et s’applique à compter du 1er septembre.

Le protocole va donc rendre systématique le port du masque dans les espaces partagés et clos à compter de la rentrée.

Sur le fondement de cet avis, le nouveau protocole national précise deux cas pouvant faire l’objet d’une dérogation au port du masque :

• Lorsque le salarié travaille seul dans son bureau ;

• En atelier, car les salariés sont souvent amenés à effectuer des efforts physiques plus intenses que la moyenne, dès lors que les conditions de ventilation/aération fonctionnelle sont conformes à la réglementation, que le nombre de personnes présentes dans la zone de travail est limité, que ces personnes respectent la plus grande distance possible entre elles et portent une visière.

L’avis permet par ailleurs un assouplissement dans le cas des bureaux partagés, notamment les open space : un salarié qui est à son poste de travail pourra, enlever temporairement son masque si un certain nombre de critères, dont le nombre variera en fonction du niveau de circulation du virus dans le département, sont remplis. Il est en exclu de retirer le masque de manière permanente toute la journée.

Pour les activités qui s’avéreraient incompatibles avec le port du masque (par exemple, pour des interventions orales ou des prises de parole publiques limitées dans le temps, dans les espaces clos respectant les mesures organisationnelles définies), le ministère poursuit le dialogue avec les partenaires sociaux pour suivre cette mise en œuvre et définir des solutions.

Les entreprises sont encouragées, dans le cadre du dialogue social, à préciser les modalités d’application du protocole et la prise en compte des situations particulières d’activité.

Ce protocole se substitue au protocole national de déconfinement et se mettra en place progressivement dans les entreprises.

Port du masque obligatoire – MAJ 04/08/2020

Le préfet de Haute-Savoie rend obligatoire le port du masque pour les personnes de 11 ans et + sur les marchés de plein air, les brocantes, les vides-greniers et les rassemblements de + de 10 personnes sur la voie publique.

Applicable dès le 4 août et pour une durée d’un mois.

Consultez le communiqué de presse.

Port du masque obligatoire dans les lieux publics clos

Sont concernés à partir du 20 juillet : les lieux où le port du masque est déjà obligatoire, comme les établissements recevant du public, mais aussi quatre autres types de lieux : les commerces, les administrations, les banques et les marchés couverts.

Voici la liste des établissements concernés : 

– Salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, y compris les salles de spectacle et les cinémas
– restaurants et débits de boissons ;
– hôtels et pensions de famille ;
– salles de jeux ;
– établissements d’éveil, d’enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement ;
– bibliothèques, centres de documentation ;
– établissements de culte ;
– établissements sportifs couverts ;
– musées ;
– établissements de plein air ;
– chapiteaux, tentes et structures ;
– hôtels-restaurants d’altitude ;
– établissements flottants ;
– refuges de montagne.
– les gares routières et maritimes ainsi que les aéroports.
– magasins de vente, centres commerciaux ;
– administrations et banques ;
– marchés couverts.


Passons un bon été avec les bons réflexes

Si les Français restent majoritairement vigilants dans les transports et les commerces, certains ont parfois tendance à baisser la garde dans les lieux plus familiers ou propices à la convivialité.
Au début du mois de juin, seul 1 Français sur 2 déclarait respecter la distance d’au moins un mètre hors de son domicile (Ipsos – Baromètre COVID 19 – 9 juin 2020).

À la veille des vacances scolaires et dans un contexte sanitaire favorisant un relâchement, il est important de ne pas oublier que le virus circule toujours. Il est impératif de rester vigilant. Un certain nombre de Français vont se déplacer et prendre des congés. Il n’est pas toujours facile de respecter les gestes barrières : dans son quotidien, avec ses proches, à la plage…
Les gestes barrières doivent pourtant devenir des réflexes pour se protéger de la maladie.

COMMENT LAVER VOTRE MASQUE EN TISSU : 


VOUS AVEZ DES SYMPTÔMES…


3ème phase de déconfinement

2ème phase de déconfinement

A partir du 2 juin 2020 :

  • Fin de la limite de circulation sur le territoire au-delà de 100 kilomètres;
  • Les résidents français pourront se rendre en Italie (et revenir), en revanche nos frontières ne seront pas ouvertes aux résidents étrangers (sauf pour traverser notre pays vers un autre) avant le 15 juin 2020 ;
  • L’ensemble des collèges et lycées rouvriront leurs portes;
  • Les parcs et jardins ainsi que les bars / café et restaurants pourront accueillir de nouveau du public;
  • Les salles de sport, gymnases, piscines et salles de spectacle reprendront leurs activités en adoptant un certain nombre de mesures sanitaires ;
  • Les hébergements touristiques (campings , villages vacances ) rouvriront dans les zones vertes.

En revanche, les regroupements de 10 personnes dans l’espace public restent interdits


Déclaration de déplacement

12/05/2020

Cette déclaration est exigée pour les déplacements EN DEHORS de votre département ET à plus de 100 km de votre résidence. 

Elle n’est pas nécessaire pour les déplacements

  • de plus de 100 km dans votre département
  • de moins de 100 km en dehors de votre département

Disponible aux formats .pdf, .docx et au format numérique 


Stratégie nationale de déconfinement


Les journées Défense et Citoyenneté suspendues

30/04/2020

Les JDC du mois de mai, juin, juillet 2020 sont annulées.

Celles-ci reprendront à partir du mois de septembre 2020.Exceptionnellement les jeunes seront convoqués à 17 ans et 6 mois et non pas à 17 ans et 3 mois.

Informations sur le site officiel


Les annonces du gouvernement

29/04/2020

Le Premier Ministre Édouard Philippe a présenté ce mardi 28 avril le plan de déconfinement progressif qui prendra effet, si les indicateurs sanitaires le permettent, à partir du 11 mai

  • Déplacements et transports : La circulation sera à nouveau possible sans attestation à partir du 11 mai, sauf pour les déplacements à plus de 100 km du domicile. Le port du masque obligatoire dans les transports publics. Les personnes de plus de 65 ans devront, autant que possible, continuer à limiter leurs contacts et sorties.
  • Réouverture progressive des écoles et crèches à partir du 11 mai, sur la base du volontariat, comme suit : par classe de 15 enfants dans les écoles, par groupe de 10 enfants maximum dans les crèches. le port du masque sera obligatoire pour les enseignants, personnel accompagnant et professionnels de la petite enfance.
  • Les collèges pourront ouvrir progressivement à compter du 18 mai. le port du masque sera obligatoire pour tous.
  • Lycées : une reprise est envisagée début juin (en commençant par les lycées professionnels)
  • Reprise du travail :
    •  Le télétravail doit être privilégié pour les trois prochaines semaines
    • Organisation adaptée pour garantir la protection des salariés (aménagement des horaires/espaces pour favoriser la distanciation physique). Le port du masque sera obligatoire (fourni par l’employeur) quand les règles de distanciation physique sont impossibles à mettre en place.
  • Culture et sport :
    • Réouverture des médiathèques et bibliothèques, petits musées (si les conditions sanitaires peuvent être réunies). Les cinémas, théâtres, grands musées et salles de concert resteront fermés après le 11 mai
    • Pas de grandes manifestations sportives, culturelles et tous événements regroupant plus de 5.000 personnes avant le mois de septembre.
    • La pratique du sport collectif et-ou en espace couvert non-autorisée
  • Commerces : À l’exception des bars, cafés, restaurants, les commerces pourront ouvrir à nouveau à partir du 11 mai en respectant un cahier des charges strict.

Plus d’informations sur le plan de déconfinement : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/strategie-de-deconfinement


Prolongation des arrêtés préfectoraux d’interdiction

16/04/2020

Les arrêtés préfectoraux portant sur  :

Sont prolongés jusqu’au 11 mai 2020.


Annulation des cérémonies patriotiques

15/04/2020

Comme suite à l’annonce  par M.  le Président de la République du prolongement du confinement rendu nécessaire pour la lutte contre le coronavirus COVID-19, toutes les cérémonies organisées en dehors de Paris sont annulées jusqu’au 11 mai.

Pour mémoire, les prochaines cérémonies nationales inscrites au calendrier et donc concernées par ces mesures sont :

  • 24 avril : commémoration du génocide arménien de 1915
  • 26 avril : journée nationale d’hommage du souvenir des victimes et des héros de la déportation
  • 8 mai : commémoration de la victoire du 8 mai 1945

Note du 24/04/2020 : Une cérémonie sera organisée en Haute-Savoie, à Annecy, en présence du Préfet de département, du Président du Conseil départemental, du Maire de la commune nouvelle d’Annecy, des Parlementaires, du délégué militaire départemental et du directeur de l’ONAC. La cérémonie ne sera pas ouverte au public.

En complément, chaque maire pourra organiser dans sa commune un dépôt de gerbe au monument aux morts de la commune. Il pourra être accompagné d’une délégation de 5 personnes maximum.
Le message ministériel sera adressé au maire et devra être lu à cette occasion.

  • 9 mai : journée de l’Europe
  • 10 mai : commémoration annuelle en France métropolitaine de l’abolition de l’esclavage et fête nationale de Jeanne d’Arc, fête du patriotisme.

    Les cérémonies du 8 mai seront donc annulées cette année.

Sur la commune de Fillière, les commémorations se dérouleront comme suit :

  • Le 26 avril, à l’occasion de la journée nationale du souvenir de la déportation, un hommage sera rendu à Jean Monin, citoyen d’honneur de la commune de Fillière, décédé le 2 Juillet 2019. Interné durant 13 mois à Mathausen, il a, pendant près de 30 ans, parcouru écoles, collèges et lycées pour que l’on n’oublie pas le sacrifice de ses camarades et pour alerter les jeunes générations sur les dangers du fascisme. Le Maire de Fillière déposera un bouquet de fleurs, Place de la Liberté devant la stèle érigée en son honneur et en celui d’Elie Muffat. 
  • Le 8 Mai, une gerbe sera déposée devant chaque monument aux morts de la Seconde Guerre mondiale.
  • Les commémorations du 18 juin sont, elles aussi, fortement compromises, mais aucune information n’a pour le moment été rendue officielle. 

La municipalité invite chaque citoyen à accomplir son devoir de mémoire, malgré les circonstances.


Prolongation du confinement jusqu’au 11 mai 2020

14/04/2020

Le lundi 13 avril, le Président de la République a annoncé la prolongation du confinement jusqu’au 11 mai 2020.

Dès le 11 mai, et si la situation sanitaire le permet :

  • Ré-ouverture progressive des crèches et établissements scolaires (primaire, collège, lycée). Les établissements d’éducation supérieure resteront fermés jusqu’à l’été.
  • Reprise des industries dans le strict respect des mesures d’hygiène nécessaires.
  • Les restaurants, bars, salles de spectacles et autres établissements accueillant du public, devront restés fermés jusqu’à nouvel ordre. Les mesures d’aides aux artisans, entrepreneurs, commerçants, restaurateurs, etc. seront prolongées et renforcées.
  • Annulation des Festivals et grands rassemblements culturels, jusqu’à la mi-juillet. Un plan d’aides spécifique sera mis en place pour les secteurs de la culture, de l’événementiel et du tourisme impactés par la crise sanitaire.
  • Dépistage systématique des personnes présentant les symptômes du COVID 19, en priorité sur les personnes âgées, les personnels soignants, les personnes dîtes “à risque” .
  • Attribution d’une aide exceptionnelle pour les familles les plus modestes et les étudiants précaires et éloignés de leur famille (issus de l’outre-mer).
  • Dès le 11 mai, l’État, avec l’aide des collectivités, “devra permettre à chacun de se procurer un masque“, pour compléter les gestes barrières.

Les dispositifs de la gendarmerie

10/04/2020

Les forces de l’ordre sont, elles aussi, mobilisées.
La gendarmerie poursuit ses missions afin de garantir la sécurité des citoyens, assurant notamment le respect des mesures de confinement et la surveillance des entreprises, des commerces d’alimentation.

📱Restez informés :
https://www.facebook.com/gendarmerie.74/
https://twitter.com/Gendarmerie_074

Et pour toute question n’ayant pas un caractère d’urgence n’hésitez pas contacter la brigade numérique via les réseaux sociaux ou cliquez ici.


Fêtes religieuses et respect des règles relatives à l’état d’urgence sanitaire

08/04/2020

À l’approche des fêtes religieuses dans les religions chrétienne, juive et musulmane, le cabinet du Préfet de haute-Savoie rappelle les règles en vigueur durant la période d’état d’urgence sanitaire où la règle du respect du confinement doit être respectée.

Le décret n°2020-293 du 23 mars 2020 dans sa version consolidée au 7 avril précise dans son article 8 que les catégorie V des ERP (dont les édifices religieux), sont autorisés à rester ouverts.
Néanmoins, tout rassemblement ou réunion en leur sein est interdit à l’exception des cérémonies funéraires dans la limite de 20 personnes. Les fidèles sont autorisés individuellement à se rendre dans les lieux de culte qui sont restés ouverts, munis d’une attestation de déplacement dérogatoire, mentionnant le motif 5° de l’article 3 (promenade…) et dans les conditions applicables à ce 5° : dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, le fidèle doit prier ou se recueillir isolément. Plusieurs personnes peuvent s’y trouver simultanément, mais dispersées et en très petit nombre. Il ne doit y avoir aucun regroupement fortuit ni rassemblement organisé.

Les personnes exerçant des fonctions cultuelles sont également autorisées à s’y rendre en étant détentrices d’un justificatif. Si les réunions ou rassemblements sont interdits dans les lieux de culte, des offices peuvent toutefois être célébrés à huis clos et diffusés par les médias ou sur les médias sociaux. Le cas échéant, les ministres du culte peuvent être assistés, au besoin, des techniciens nécessaires à l’enregistrement de la cérémonie.


Locations touristiques, vente à emporter et commerces de détail

07/04/2020

Par arrêté du 7 avril 2020, le préfet de la Haute-Savoie prend des dispositions complémentaires pour endiguer la propagation du virus dans le département.

  • La location des chambres d’hôtel ainsi que des meublés de tourisme ou de tout autre logement destiné à la location saisonnière, situés sur le territoire de la Haute-Savoie, est interdite jusqu’au 15 avril 2020.
  • L’ouverture des commerces alimentaires de détail au public entre 20h et 6h du matin est interdite jusqu’au 15 avril 2020. La livraison à domicile et le retrait de commandes restent autorisées.En complément, est également interdire la vente à emporter entre 20h et 6h du matin, dans les restaurants et débits de boissons.

Plus d’informations: communique-coronavirus-prefecture-interdiction-vente-a-emporter-0804

Les documents utiles : 

Des questions ? Rendez-vous sur le site gouvernement.fr/info-coronavirus


Mesures de confinement

Le 27 mars 2020, le Premier ministre a annoncé le renouvellement du confinement pour deux semaines supplémentaires, soit jusqu’au mercredi 15 avril. Les mêmes règles que celles actuellement en vigueur continueront à s’appliquer. Cette période de confinement pourra être prolongée si la situation sanitaire l’exige.

En application de l’état d’urgence sanitaire, les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d’être munis d’une attestation pour :

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité, y compris les acquisitions à titre gratuit (distribution de denrées alimentaires…) et les déplacements liés à la perception de prestations sociales et au retrait d’espèces, dans des établissements dont les activités demeurent autorisées.
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés  ; soin des patients atteints d’une affection de longue durée.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
  • Convocation judiciaire ou administrative.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

L’attestation de déplacement dérogatoire du 25 mars 2020 est téléchargeable ici ou peut être rédigée sur papier libre. Les infractions à ces règles seront sanctionnées d’une amende allant de 38 à 135 euros. www.interieur.gouv.fr


Mesures prises sur la commune de Fillière (à partir du 17 mars 2020)

La collectivité a décidé de fermer momentanément les accueils municipaux. Un télétravail est mis en place pour chaque équipe ainsi qu’un service d’astreinte. Pour garantir les services essentiels aux citoyens, les dispositions suivantes sont mises en place.

“Suite à plusieurs échanges avec les gendarmes qui constatent que certains habitants de la commune appliquent avec une certaine légèreté les consignes de confinement, je vous appelle à la plus grande rigueur. La durée et l’intensité de la crise sont directement liées à notre discipline collective. Mettons tout en oeuvre pour ne pas diffuser le virus, pour ne pas encombrer les services d’urgence des hôpitaux qui sont déjà au bord de la rupture.”

Christian Anselme, maire (27 mars 2020)

Communiqué de Christian ANSELME, maire de Fillière du 20 03 2020

Communiqué de Christian ANSELME, maire de Fillière du 17 03 2020

 

COVID 19 : protégeons les personnes à risques

Vous êtes une personne à risque de développer une forme grave de la Covid-19 ou vous côtoyez une personne fragile ? L’Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes appelle au maintien de la vigilance

Les comportements de chacun ont un impact sur la protection des personnes fragiles. Les proches sont potentiellement porteurs de l’infection et peuvent la transmettre sans s’en rendre compte. C’est pourquoi il est indispensable de respecter strictement les mesures barrières :  porter un masque lors des rencontres, respecter une distance physique, se saluer sans se serrer la main, ne pas s’embrasser, et se laver fréquemment et rigoureusement les mains.

Qui est considéré comme personne à risques face à la COVID-19 ?

L’ensemble de la population est susceptible de contracter la maladie COVID-19.

Certaines personnes sont toutefois plus à risques de formes graves, pouvant entrainer des soins en réanimation, voire un décès :

  • Les personnes de plus de 65 ans
  • Les personnes atteintes d’une maladie chronique ou fragilisant leur système immunitaire
  • Les femmes enceintes au 3e trimestre de grossesse.

Elles doivent rester prudentes en toutes circonstances et chacun d’entre nous, notamment si nous partageons leur foyer, sommes appelés à la plus grande attention.

Après 65 ans, même en bonne santé, il est recommandé de rester très vigilant.

L’âge est un facteur aggravant face au virus : en France, plus de 9 personnes sur 10 décédées de la COVID-19 ont plus de 65 ans.

Je souhaite rendre visite à une personne fragile, voici les bonnes conduites à adopter :

Avant ma visite :

  • Je m’assure de ne pas avoir de symptômes ou de ne pas avoir côtoyé de personnes ayant eu des symptômes de la COVID-19 ; si c’est le cas, je remets ma visite à plus tard.

Pendant ma visite :

  • Je garde le masque
  • Je me lave les mains en arrivant et évite de toucher les objets alentours.
  • J’évite les contacts physiques et les embrassades.
  • Je respecte systématiquement la distance d’un mètre.
  • Si je ne peux pas porter de masque (au cours d’un repas par exemple), je me place à bonne distance de la personne fragile.
  • Je me lave très régulièrement les mains : avant et après avoir mis mon masque, avant de préparer les repas, de les servir et de les consommer, après avoir toussé ou éternué, ou après avoir manipulé des objets utilisés.
  • La personne à risques porte systématiquement un masque et applique strictement les gestes barrières : elle n’enlève pas son masque pour parler.
  • Une fois la visite terminée, le logement doit être aéré.

Il est recommandé d’éviter au maximum le contact des enfants avec des personnes à risques.

Si une visite des petits-enfants, par exemple, est envisagée, il est nécessaire de limiter tout contact et de pratiquer les gestes barrières avec une attention particulière.

Pour rappel :

  • Lorsqu’ils sont atteints de la COVID-19, les enfants sont souvent des « porteurs asymptomatiques ». Ne présentant pas de symptômes de la maladie, ils n’en demeurent pas moins contagieux et peuvent exposer leur entourage à un risque de contamination.
  • Les gestes barrières peuvent être difficiles à respecter en présence d’enfants. Par mesure de prudence, il convient donc de limiter au maximum les contacts entre eux et les personnes fragiles.

SOYONS RESPONSABLES QUAND NOUS NOUS RENDONS

DANS UN ÉTABLISSEMENT DE SANTÉ OU MÉDICO-SOCIAL

Les hôpitaux, cliniques et autres établissements de soins, ainsi que les établissements médico-sociaux (EHPAD) accueillent des personnes fragiles, « à risques ».

Des mesures graduées et temporaires d’encadrement ou de limitation des visites peuvent être prises par les directions des établissements quand la situation sanitaire le nécessite, et ce, dans le but de limiter la propagation du virus et préserver les personnes fragiles.

Des consignes sont données à l’entrée de chacune des structures.  L’ARS demande aux visiteurs de les respecter scrupuleusement, ainsi que l’ensemble des gestes barrières, pour protéger les résidents, les patients et le personnel.

Quand on aime ses proches, on ne s’approche pas trop.

 

 

 

Pour plus d’informations, consultez le site internet de l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes 

 

La lecture pour les petits à la bibliothèque de Saint-Martin – REPORTÉ

La bibliothèque de Saint-Martin-Bellevue propose l’animation “Bébés Lecteurs”.

Ces temps d’initiation aux contes sont destinés aux  tout-petits, de 0 à 3 ans. Ils se dérouleront à la bibliothèque de Saint-Martin-Bellevue de 11 heures à 11h30, pour une durée de 30 minutes maximum.

Les premières lectures porteront sur l’automne, qui laissera peu à peu place à des thèmes plus hivernaux.

Les dates

  • 3 et 17 novembre
  • 1er et 15 décembre
  • 12 et 26 janvier
  • 16 février
  • 2, 16, 30 mars
  • 13 avril
  • 4 et 18 mai
  • 2, 15 et 29 juin

Réservation obligatoire (5 personnes maximum par séance) au 04 50 31 12 80 ou par mail : bibliotheque.stmartin-bellevue@commune-filliere.fr

 

Les conciliateurs de justice recrutent

L’association des conciliateurs de justice de la cour d’appel de Chambéry tient des permanences dans plusieurs lieux du département, notamment à Annecy. Elle est actuellement à la recherche de volontaires pour assurer ces permanences sur notre territoire. Et si vous deveniez conciliateur de justice ?


Le rôle du conciliateur est de trouver une solution amiable pour régler un différend entre deux parties (personnes physiques ou morales). Ni juge, ni avocat, il doit être un bon négociateur pour amener les parties à renouer le dialogue. Il doit faire preuve de bon sens, être à l’écoute de chacune des parties et mener sa mission dans l’équité, l’impartialité et la confidentialité. Le conciliateur de justice traite des litiges des bailleurs / locataires, de la consommation, des troubles de voisinage et de copropriétés, des différends entre commerçants, entre personnes. Il n’intervient pas dans les affaires pénales, les conflits de travail (Prud’hommes), les problèmes familiaux (divorces, etc.) et les litiges entre administrés et administrations (tribunal administratif).

Pour candidater il est souhaitable d’avoir une expérience juridique, même si une formation spécifique est ensuite dispensée par l’école nationale de la magistrature et par les associations de conciliateurs de justice.

Si vous êtes intéressé.e pour devenir conciliateur de justice, merci de vous adresser au tribunal judiciaire d’Annecy, 51 rue Sommeiller. Tél. : 04 50 10 17 00.

Plus d’infos : www.conciliateurs.fr / www.justice.fr.

Broyage à domicile : un nouveau service gratuit pour recycler ses branches dans son jardin

Pour réduire les déplacements en déchèterie et le brûlage à l’air libre, une pratique très polluante, le Grand Annecy lance cet automne un nouveau service expérimental auprès des particuliers de 2 rives du lac, du Pays d’Alby et du Pays de Fillière.

Sur rendez-vous, un prestataire mandaté par l’Agglomération se déplace gratuitement à domicile pour broyer les branchages d’un diamètre inférieur à 15 cm.  Les branches doivent être stockées en tas (2 à 25 m3 maximum) et facilement accessibles.

Il est recommandé de ne pas mettre dans le tas à broyer des tailles d’arbustes malades ou en décomposition, le broyat obtenu devant être réutilisé dans le jardin.

Le nombre d’interventions étant limité, les particuliers ne pourront bénéficier que d’une seule prestation de broyage par an dans la limite des créneaux disponibles.

Deux campagnes de broyage sont programmées :

  • de mi-septembre à mi-novembre 2020
  • de mi-mars à mi-juin 2021

Les végétaux représentent 1/4 des déchets collectés par an en déchèterie sur le Grand Annecy, soit près de 12 000 tonnes. Or 80 % de ces déchets pourraient être utilisés en paillage ou en compostage dans le jardin.

Inscription en ligne sur www.grandannecy.fr – Informations : Tél. 04 50 33 02 12 – valorisationdechets@grandannecy.fr