Horaires été de vos accueils de proximité

Nos horaires d’ouverture changent en été :

MAIRIE DE FILLIÈRE et THORENS-GLIÈRES

  • Lundi :  9h-12h / 14h–17h
  • Mardi : 15h-19h
  • Mercredi : 8h30-12h/14h-17h
  • Jeudi et vendredi : 9h-12h / 15h-17h

MAIRIE DÉLÉGUÉE AVIERNOZ

  • Lundi : 9h-11h30
  • Vendredi 15h-19h                   

Fermeture du 15 juillet au 2 août inclus.

MAIRIE DÉLÉGUÉE ÉVIRES

  • Mardi : 9h-12h
  • Mercredi 14h-16h30
  • Jeudi 9h-12h/15h-19h

Du 10 au 24 août : Jeudi : 9h-12h / 14h-19h

MAIRIE DÉLÉGUÉE LES OLLIÈRES

  • Mardi : 15h30-19h
  • Vendredi : 14h-18h

Fermeture du 2 au 16 août inclus.

MAIRIE DÉLÉGUÉE DE SAINT-MARTIN-BELLEVUE

Lundi, Mardi et Jeudi : 10h-12h et 16h-19h

Du 29 juillet au 12 août : mardi et jeudi: 10h-12h/ 16h-19h

La télévision par Livebox disponible sur la commune déléguée de Thorens-Glières

Depuis le 5 juin 2019, 90% des foyers de la commune déléguée de Thorens-Glières, peuvent profiter du service TV numérique grâce à un nouveau raccordement par fibre optique au central téléphonique situé au Pont de la Zone (La Luaz, Mappenanaz).

Dans le cadre de son programme “Orange connectés”, Orange poursuit sa démarche d’aménagement numérique par l’installation de nouveaux équipements dans ses centraux téléphoniques. Cette amélioration permet de profiter de la TNT, des chaînes internationales et thématiques, de 160 chaînes TV dont plus de 40 en HD, et de 7000 films et séries en VOD.

Ces services sont accessibles grâce à un décodeur fourni par Orange. Les foyers les plus éloignés du central téléphonique peuvent profiter de la TV d’Orange par satellite grâce à un décodeur associé à une antenne parabolique compatible.

Pour bénéficier des nouveaux services, vous devez vous adresser au service client de votre fournisseur d’accès internet, soit pour souscrire un abonnement, soit pour actualiser votre contrat afin de bénéficier pleinement des nouveaux services correspondants. 

Pour tous renseignements, rendez-vous sur www.orange.fr ou téléphonez au 3900.

Mise en place de votre Conseil Citoyen

Dans le prolongement des ateliers participatifs organisés dans le cadre du Projet de territoire de la commune, la municipalité souhaite créer un “Conseil Citoyen”

De quoi s’agit-il ?

Un comité consultatif composé d’habitants  de Fillière, qui souhaitent participer à la mise en oeuvre des grandes orientations de la commune.

Pour quoi faire ?

Pour travailler sur :
– la cohésion sociale
– le cadre de vie
– l’identité communale
et mettre en place des actions pour favoriser le lien entre les habitants.

Vous êtes intéressés ?

Nous répondrons à toutes vos questions lors de cette réunion d’installation du «Conseil Citoyen» organisée le mercredi 17 juillet 2019 à 20h, salle Jean Bouvet aux Ollières.

Informations au 04 50 22 82 32.

Un grand homme nous a quitté

Jean Monin, citoyen d’honneur de la commune de Fillière, s’est éteint dans la nuit du 2 au 3 Juillet à âge de 92 ans. Comme tous ceux qui ont eu le privilège de le côtoyer, à l’annonce de son décès, j’ai été envahi par une profonde tristesse. Jean Monin était un homme exceptionnel, pétri d’humanité, au regard toujours bienveillant. Lui qui était un miraculé, qui avait flirté avec la mort, affichait en toutes circonstances un optimisme inébranlable.

Sa jeunesse et son engagement dans la Résistance ont eu pour théâtre notre commune. Fils du commandant de la gendarmerie de Groisy-Le Plot, il avait suivi au château de Thorens, sous la direction de son père, une préparation militaire intense à la fin des années trente. C’est également à Thorens qu’il occupa son premier emploi, à la scierie Brice où il était entouré de réfractaires et surtout où il fit la connaissance de François Servant alias le Lieutenant Simon. Comme tant de jeunes de son âge, il est fasciné par cet homme au charisme immense qui multiplie les coups de main aux quatre coins du département pour ravitailler les maquis. Très vite, il rejoint son Corps Franc installé au fond de la vallée d’Usillon, à la Verrerie, et participe à leurs actions audacieuses. Il n’a alors que 16 ans.

Mais en Janvier 1944, c’est le drame à Mercier. Aligné contre le mur de la boulangerie de Mercier, il croit sa dernière heure venue mais il refuse de mourir, estimant qu’il est beaucoup trop jeune. C’est certes un voeu pieux mais la chance est de son côté grâce à la présence dans une de ses poches d’une fausse carte d’identité.

Jean Monin suit le chemin de milliers de résistants: la caserne Galbert à Annecy, le Fort Montluc à Lyon puis le train de la déportation pour échouer dans le terrible camp de Mathausen en Autriche, à quelques kilomètres de Linz. Il a alors 17 ans.

Sa force de caractère, son envie de vivre, sa foi dans l’homme vont lui permettre de survivre 13 mois à Mathausen. 13 mois dans un camp de concentration, c’est une éternité. Pendant ces longs mois, il s’interdit de penser à sa famille de peur de s’effondrer. Il n’a qu’une obsession, vivre, se battre quotidiennement pour sortir vivant de cet enfer.

Au retour, après quelques semaines de repos où il se reconstitue physiquement et mentalement, il reprend ses études puis rentre dans le monde du travail où un parcours tout aussi exceptionnel l’attend. Son esprit d’initiative et sa farouche volonté le conduisent rapidement à fonder sa propre entreprise où le rejoint sa chère épouse.

Lorsque sonne l’âge de la retraite, il ne peut se résoudre à l’oisiveté. Il devient un porteur de mémoires, parcourt les écoles et les collèges de la Drôme pour témoigner, multiplie les initiatives pour que le souvenir des tragiques évènements qu’il a vécu ne tombe pas dans l’oubli. Inlassable militant de la paix et de la fraternité entre les peuples, il expliquait ainsi son engagement: « Moi qui ai eu la chance de survivre, de revenir de l’enfer des camps, j’estime que cette implication dans la transmission de la Mémoire de cette période tragique est un devoir, un hommage rendu à tous ceux qui n’ont pas eu le même destin que moi, à ces millions d’enfants, de femmes, d’hommes victimes de la barbarie nazie. »

  Il y a dans nos modestes existences des rencontres qui marquent à tout jamais, qui transforment nos vies, lui donnent un autre sens. Mon cher Jean, merci pour la formidable leçon de vie que tu nous as donnée, pour ta générosité. Tu resteras à tout jamais dans nos mémoires et dans nos coeurs, ta lumière continuera d’éclairer notre route.

 A nous qui t’avions choisi pour parrainer notre nouvelle commune, revient le devoir de faire vivre les valeurs que tu as défendues toute ta vie, de poursuivre ton combat pour un monde plus fraternel, d’être à la hauteur de l’héritage impressionnant que tu nous laisses.

Christian Anselme

 La commune organise un bus pour se rendre à la cérémonie religieuse à Romans sur Isère ce samedi 6 juillet 2019 (départ mairie de Fillière (Thorens-Glières) à 6h). Pour ceux qui le souhaitent , des places sont disponibles. Informations et inscriptions au 04 50 22 82 32 (avant vendredi 16h).

Vente de bois de chauffage

La commune propose 12 lots de bois de chauffage au prix de vente de 35€ HT du m3, issus de l’exploitation de la parcelle 86, située sur la commune déléguée de Thorens-Glières. Si vous êtes intéressé par un lot, vous pouvez vous inscrire en mairie de Fillière ou envoyer un mail à accueil.thorens-glieres@commune-filliere.fr .En cas de forte demande, un tirage au sort sera effectué. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous rendre sur place (près du complexe sportif Jean Coulon, à Thorens-Glières) pour voir les lots.

Information riverains de Thorens-Glières Rallye des Bornes

Le 29ème Rallye des Bornes se déroule le vendredi 21 juin de 17h06 à 21h51 et le samedi 22 juin de 7h48 à 12h33. Par arrêté préfectoral, certaines routes seront fermées à la circulation des usagés.

Vous trouverez ci-dessous les horaires de fermeture de route et les horaires de passage des concurrents.

Informations aux riverains rallye des bornes 2019

 

Vigilance météo orange orages

Météo-France a placé le département de la Haute-Savoie en vigilance orange pour un épisode orageux, ce lundi 1er juillet.

Sous l’effet de ces orages, de fortes précipitations peuvent se produire, voire des chutes de grêle. De fortes rafales de vent sont également à craindre, tout comme une forte activité électrique. 
• À l’approche d’un orage, prenez les précautions d’usage pour mettre à l’abri les objets sensibles au vent. Dans ce contexte, l’habitat léger et les installations provisoires (chapiteau, camping, etc) feront l’objet d’une attention toute particulière ;
• Annulez ou reportez, si les conditions l’exigent, les manifestations de plein air ;
• Ne vous abritez pas sous les arbres ;
• Réfugiez-vous dans un véhicule, ou maintenez vous en position accroupie au sol ;
• Évitez les promenades en forêts, les sorties en montagne et sur les plans d’eau ;
• Évitez d’utiliser le téléphone et les appareils électriques ;
• Signalez sans attendre aux services de secours (appels au 18 ou 112) les départs de feux dont vous pourriez être témoins ;
• Ne vous engagez en aucun cas, à pied ou en voiture, sur une voie immergée ou à proximité d’un cours d’eau. Un véhicule même un 4×4, peut être emporté dans 30 centimètres d’eau ;
• En cas de pluies intenses, ne descendez en aucun cas dans les sous-sols, garages, caves.
Vous pouvez consulter la carte de vigilance sur http://www.meteofrance.com

Bulletin de suivi 02072019

Episode de forte chaleur : des gestes simples à adopter

Les prévisions météorologiques annoncent un épisode de chaleur pour les prochains jours dans plusieurs régions de France. Santé publique France rappelle les conseils simples à adopter, qui doivent s’appliquer à tous, y compris aux personnes en bonne santé, pour lutter au mieux contre les conséquences de la chaleur.

Pour une information en temps réel de la situation météorologique, vous pouvez consulter la carte de vigilance de Météo-France qui est mise à jour a minima deux fois par jour à 6h et 16h : http://vigilance.meteofrance.com.

Il est important de se protéger, même quand la chaleur est de courte durée. Les conseils de prévention s’appliquent particulièrement aux personnes fragiles (personnes âgées de plus de 65 ans, personnes handicapées ou malades, personnes dépendantes, femmes enceintes, jeunes enfants, personnes sans abri…) et aux travailleurs exposés à la chaleur, plus à risque de présenter des complications. Ces premières chaleurs arrivent tôt, alors que les enfants sont encore à l’école. Il est important de les protéger pendant le temps scolaire en les incitant à boire et à se rafraîchir en se mouillant la peau. Il faut également les inciter à se mettre à l’ombre et à éviter les activités physiques.