Concours Appel à projets jeunes “Mieux vivre en milieu rural”

Acteur engagé sur les territoires ruraux, la MSA accorde une attention particulière aux 13-22 ans.

Avec son dispositif d’appel à projets, elle les accompagne et les aide à mettre en place leurs propres actions. Ainsi, la MSA favorise la prise de responsabilité des jeunes et leur participation à l’évolution des territoires ruraux.

Comment s’inscrire à l’APJ ?

Vous devez être un groupe de minimum trois participants, âgés de 13 à 22 ans, assurés à la MSA ou vivant en milieu rural.

De plus, un correspondant jeunesse de votre MSA vous accompagnera à partir de votre inscription et tout au long de la réalisation de votre action. Il vous communiquera la date limite de dépôt de votre dossier.

Quels peuvent être les thématiques de votre projet ?

Les projets peuvent porter sur 3 domaines :

  • Culture
  • Santé
  • Vivre ensemble

Comment se déroule le concours ?

L’appel à projets jeunes se déroule en deux étapes :

  1. Un concours local : les groupes sélectionnés par le jury de la MSA reçoivent des bourses  pour mener à bien leurs projets. Certains de ces projets sont choisis par le jury pour concourir aussi au niveau national.
  2. Un concours national : les lauréats sont invités à Paris au Salon International de l’Agriculture. Ils reçoivent des bourses allant de 1 500 € à 2 500 € et 2 prix spéciaux offerts par les partenaires de la MSA.

Quels sont les critères de sélection ?

Votre projet pourra être sélectionné pour le concours local et national en fonction de :

  • Votre implication
  • L’impact de votre action sur le territoire
  • La dimension solidaire du projet
  • L’originalité et la qualité

Informations complémentaires : https://tinyurl.com/y36xmqj4

Lutte contre le frelon asiatique

Le frelon asiatique  poursuit sa progression sur le territoire régional. Outre la problématique liée à sa présence sur les zones urbanisées, il représente une véritable menace pour la biodiversité1 et la santé des abeilles2.

Plan de surveillance et de lutte régional

Un dispositif de surveillance et de lutte, piloté par la FRGDS3, vise à repérer et faire détruire les nids par des entreprises spécialisées avant la sortie des fondatrices (à la fin de l’automne), afin de maintenir la population de frelons asiatiques à un niveau acceptable.

Deux types de nids peuvent être observés :

  • Les nids primaires: visibles dès les premiers beaux jours, au printemps,
  • Les nids secondaires: visibles dès le début de l’été, correspondant à une délocalisation de la colonie qui abandonne le nid primaire, trop petit.

Comment signaler un individu ou un nid ?

Toute personne suspectant la présence d’un frelon asiatique est invitée à en faire le  signalement soit :

  • Sur la plateforme de signalement en ligne : www.frelonsasiatiques.fr
  • En téléchargeant l’application mobile « Frelon Asiatique »

Fermeture exceptionnelle de la déchèterie des Ollières

La déchèterie des Ollières sera fermée du lundi 10 au vendredi 14 août 2020 inclus.

Pendant la fermeture, les habitants du Pays de Fillière pourront se rendre à la déchèterie d’Annecy-le-Vieux ou à la plateforme de Villaz.

Informations – Direction de la Valorisation des déchets
Tél 04 50 33 02 12 – decheteries@grandannecy.fr

Une parenthèse de bien-être pour les aidants

Le CIAS (Centre Intercommunal d’Action Sociale) propose une plateforme de répit et d’accompagnement destinée aux aidants, familles d’un proche atteint d’une maladie neurodégénérative (Alzheimer, Sclérose en plaque, Parkinson) résidant sur le territoire du Grand Annecy.

Elle organise des “Pauses Café'” les 21 juillet de 14h30 à 16h30 et 11 août de 14h30 à 16h30 à la mairie déléguée de Thorens-Glières, pour un temps d’échange convivial, d’écoute et de soutien.

Parenthèse d’Aloïs : 04 50 63 48 32 – parenthesedalois@grandannecy.fr

Plus d’infos sur le site du Grand Annecy

Canicule : les bons réflexes

L’adoption par tous de comportements simples et prudents, et d’attitudes solidaires est la pierre angulaire de la prévention. La solidarité entre les générations est un élément crucial de la prévention. Prendre conscience que l’on est tous à risque, même si certains le sont davantage, est primordial.

Canicule : les mesures à prendre avant, pendant et après

Se protéger avant

  • Les personnes âgées, isolées ou handicapées peuvent se faire connaître auprès des services municipaux pour figurer sur le registre communal
  • S’organiser avec les membres de sa famille, ses voisins pour rester en contact tous les jours avec les personnes âgées, isolées ou fragiles. Ce geste d’aide mutuelle peut s’avérer décisif
  • Ne pas hésiter à demander conseil à son médecin ou à son pharmacien, tout particulièrement en cas de problème de santé ou de traitement médicamenteux régulier (adaptation de doses par exemple)
  • Des documents d’information concernant le bon usage et la conservation des produits de santé sont disponibles sur le site Internet de l’ANSM, à destination des professionnels de santé.

Se protéger pendant

Pour tous et tout particulièrement la femme enceinte, le bébé ou la personne âgée, malade chronique ou en situation de handicap, ainsi que les travailleurs exposés à la chaleur :

Pendant une canicule ou une période de fortes chaleurs, il est nécessaire de : 

  • Boire régulièrement de l’eau
  • Mouiller son corps et se ventiler
  • Manger en quantité suffisante
  • Éviter les efforts physiques
  • Ne pas boire d’alcool
  • Maintenir son habitation au frais en fermant les volets le jour et en aérant la nuit si les températures sont redevenues inférieures à celles de la journée
  • Passer du temps dans un endroit frais (cinéma, bibliothèque, supermarché …)
  • Donner et prendre des nouvelles de ses proches.

Pour les personnes âgées, il est très important qu’elles se protègent au maximum de la chaleur en : 

  • Passant plusieurs heures par jour dans un endroit frais ou climatisé
  • Se mouillant régulièrement le corps pour abaisser leur température corporelle (par exemple en s’appliquant des linges ou un gant humide sur le visage, les bras, le cou) et en se vaporisant de l’eau sur le visage…
  • Buvant suffisamment (environ 1,5 litre d’eau, c’est-à-dire la quantité d’eau qu’elles sont en mesure d’éliminer)
  • Mangeant suffisamment (si besoin en fractionnant les repas), pour apporter les sels minéraux nécessaires à l’organisme.

La chaleur expose rapidement les nourrissons et les jeunes enfants à une déshydratation qui peut être grave. Il est donc essentiel de : 

  • Garder les enfants dans une ambiance fraîche. A l’intérieur, ne pas hésiter à laisser les bébés en simple couche, particulièrement pendant le sommeil, et les jeunes enfants en sous-vêtements. Leur proposer des bains dans la journée
  • Ne jamais laisser seuls les enfants dans un endroit surchauffé, une pièce mal ventilée ou une voiture, même pour une courte durée
  • Éviter de les faire sortir aux heures chaudes de la journée. En cas de sortie, les vêtir légèrement en préférant des vêtements amples, légers, de couleur claire sans oublier un chapeau
  • Proposer régulièrement à boire et prévoir d’emporter, lors des déplacements, des quantités d’eau suffisantes
  • Être particulièrement attentif aux enfants ayant des problèmes de santé et/ou prenant régulièrement un (des) médicament(s). Renseignez-vous auprès de votre médecin ou de votre pharmacien sur les précautions complémentaires à prendre
  • Appeler sans tarder un médecin en cas de fièvre ou de modification du comportement de l’enfant
  • Si vous allaitez votre enfant, le lait maternel assurera une hydratation adéquate et suffisante, mais n’oubliez pas de vous hydrater vous-même.

En tant qu’employeur : 

Afin de limiter les accidents du travail liés aux conditions climatiques, quelques mesures simples s’imposent aux employeurs. C’est en ce sens qu’a été publié le décret n°2008-1382 du 19 décembre 2008 relatif à la protection des travailleurs exposés à des conditions climatiques particulières.
Désormais, tout employeur doit :

  • intégrer au « document unique » les risques liés aux ambiances thermiques
  • et, dans le secteur du BTP, mettre à la disposition des travailleurs un local de repos adapté aux conditions climatiques ou aménager le chantier de manière à permettre l’organisation de pauses dans des conditions de sécurité équivalentes.

Se protéger après

Pour les personnes âgées qui ressentent le moindre inconfort, elles ne doivent pas hésiter à demander de l’aide à leurs voisins et, si nécessaire, à contacter leur médecin traitant ou le centre 15 (SAMU) en cas d’urgence.

Plus d’inforamations : https://solidarites-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/risques-climatiques/canicule

Des ambassadeurs du Grand Annecy pour l’amélioration de l’habitat

A partir du 13 juillet 2020 et pour 2 mois, deux ambassadeurs mandatés par l’Agglomération iront à la rencontre des habitants du Grand Annecy en pied d’immeuble et dans l’espace public, pour faire connaître les dispositifs « J’éco-rénove mon logement » et « Avec l’âge, j’aménage mon logement ».

La nouvelle politique pour l’amélioration de l’habitat privé du Grand Annecy est opérationnelle depuis début décembre 2019. Pour une durée de 5 ans (2020-2024), elle repose sur 2 dispositifs d’accompagnement technique et financier, pour les copropriétés et les particuliers :

  • « J’éco-rénove mon logement » : pour réaliser des travaux d’amélioration énergétique de leur logement.
  • « Avec l’âge, j’aménage mon logement » : pour améliorer l’accessibilité de leur immeuble ou adapter leur logement au vieillissement et au handicap.

Concernant le volet énergétique (« j’éco-rénove mon logement »), le Plan Climat Air Energie arrêté fin décembre 2019 a rehaussé sensiblement les objectifs de rénovation thermique dans l’habitat. Il ambitionne la rénovation de 4600 logements par an sur le territoire, dont environ 3500 dans le parc privé, soit un triplement de l’objectif « j’éco-rénove mon logement ».

 

Atelier “Équilibre séniors”

Les ateliers «Équilibre Séniors» reviennent cet automne. Organisés par la Plateforme de Prévention de Chute des Séniors (PPC), ils ont pour but de redonner confiance aux plus de 60 ans sujets aux troubles de l’équilibre.

Ils auront lieu de 14h30 à 16 heures à la Salle Tom Morel de Thorens-Glières, aux dates suivantes :

  • Mardi 29 septembre
  • Mardis 6, 13, 20 et 27 octobre
  • Mardis 3, 11, 17, 24 novembre
  • Mardis 1er, 8 et 15 décembre

Ce programme s’appuie sur 4 axes : la conservation de la souplesse et de la tonicité musculaire, le développement de l’équilibre et l’automatisation des réflexes d’évitement de la chute, l’acquisition de techniques de redressement et d’accroupissement en toute sécurité, l’acceptation de la chute comme un élément possible de la vie pour minimiser son impact psychologique et la sensibilisation aux différents facteurs de risques de chute.

Inscriptions : 04.56.49.77.84
geriatrie.atelier.equilibre@ch-annecygenevois.fr