Le 27e BCA à l’intercentre

Dans le cadre des événements organisés autour du 80e anniversaire des combats des Glières, le 27e bataillon de chasseurs alpins s’est rendu à Thorens-Glières mercredi 20 mars pour proposer une découverte aux enfants inscrits dans les accueils de loisirs des villages de Fillière. 

Une journée de découverte

Des soldats du 27e BCA sont arrivés avec l’un de leurs véhicules dans la cour de l’école de Thorens-Glières. Après une présentation de leur métier et une démonstration de leur équipement, les enfants ont pu prendre en main du matériel et même essayer des tenues de camouflage. 

Ensuite, enfants comme animateurs, ont été mis au pas militaire. Une journée d’animations appréciée aussi bien par les enfants que par les intervenants !

Un lien particulier entre l’Armée et la Nation

Depuis 2005, le village de Thorens-Glières est jumelé avec la 2e compagnie de combat du 27e BCA. Christian Anselme, Maire de Fillière, et le Capitaine François DERUAZ, commandant de la compagnie, sont très attachés à faire vivre ce lien particulier qui unit l’armée et la Nation.

Dans la continuité des commémorations du 80e anniversaire des combats des Glières à Fillière, une autre intervention des hommes du 27e BCA est prévue mercredi 10 avril au Plateau des Glières. Au plus près de l’Histoire, une après-midi sportive attend les enfants de Fillière accompagnés par Mélanie et Maxime, éducateurs sportifs de la Commune. Au programme : entrainement militaire, parcours du combattant et tir à la carabine laser.

Le 27e BCA et la Résistance

Le 27e bataillon de chasseurs alpins (27e BCA), implanté à Annecy, appartient à la 27e brigade d’infanterie de montagne (27e BIM). Unité d’infanterie de montagne, le 27e BCA participe à toutes les opérations extérieures en cours. Il est composé de 1100 femmes et hommes.

Début 1944, sur le plateau des Glières, ils sont 500 combattants sous les ordres du lieutenant Tom Morel, alors officier démobilisé du 27e BCA, à tenir tête à une division d’infanterie de montagne allemande et à 1200 miliciens. 129 d’entre eux laisseront leur vie, fidèles à leur devise qui est aujourd’hui encore celle du bataillon : « Vivre libre ou mourir ». Le 27e BCA, « le bataillon des Glières », participera à la libération du département en août de la même année.

Plus d’informations sur le 27e BCA.

Les intercentres à Fillière

Les enfants de Fillière sont accueillis les mercredi et vacances scolaires dans deux accueils de loisirs : Thorens-Glières et Saint-Martin-Bellevue. Les équipes s’efforcent de proposer aux enfants accueillis des activités variées et pleines de découvertes. Régulièrement des “intercentres” sont organisés. A cette occasion, un bus est affrété pour transporter les enfants dans un des centres. Ce format permet de proposer des animations exceptionnelles dont tous les enfants inscrits, quel que soit le village, peuvent bénéficier. 

  • L’accueil de l’urbanisme fermé au public

  • Le PLUi-HMB du Grand Annecy prend forme

  • Le 27e BCA à l’intercentre

Une cérémonie qui a rassemblé autour de la mémoire des Glières

Samedi 23 mars, sous un soleil inespéré, ont débuté les commémorations du 80E anniversaire des combats du plateau des Glières et de la libération de Thorens-Glières. Cérémonie, visite guidée, lancement de l’application de parcours mémoriel, spectacle musical… Retour sur une journée festive autour de la mémoire.

Plus de 200 personnes se sont retrouvées samedi 23 mars face au monument aux morts de Thorens-Glières. La cérémonie s’est déroulée en présence de :

  • Monsieur Martial Saddier, Président du Conseil départemental de la Haute-Savoie, et de Monsieur François Excoffier, conseiller départemental.
  • Madame Véronique Riotton, députée de la 1re circonscription de la Haute-Savoie.
  • Monsieur Gérard Métral, Président de l’Association des Glières, Monsieur Antoine de Menthon et Madame Nicole Baud-Bevillard, Vice-Présidents de l’Association des Glières.
  • Madame Agnès-Claude Bessac, Inspectrice de l’éducation nationale.
  • Certains maires et élus des communes du Plateau des Glières et du Grand Annecy.

Cette cérémonie est exceptionnelle par sa date, 80 ans après, mais aussi par son entrée dans l’Histoire. Elle est la première à être commémorée sans aucun survivant des Glières. Ce calendrier justifie la forte affluence présente dans Thorens-Glières.

Le public et les vingt-sept porte-drapeaux présents ont été accompagnés par les chants d’enfants d’Evires et de Saint-Martin Bellevue, supervisés par la directrice de l’école d’Evires ainsi que des membres de l’Avenir Musical des Glières.

Le Maire de Fillière, Christian Anselme, a amorcé les commémorations sous la direction de Jean-Louis Cominotto, maître de cérémonie. Un discours fort retraçant la place des résistants du maquis des Glières et mettant à l’honneur le courage des habitants qui « n’avaient presque rien et ont pourtant partagé le peu qu’ils avaient ». Les prises de paroles se sont poursuivies avec le discours de Gérard Métral.

A suivi le traditionnel dépôt de gerbe de la part de la Commune de Fillière et du Département de la Haute-Savoie.

 

Une journée tournée vers le travail de mémoire

Mais cette journée ne se terminait pas là, après un verre de l’amitié partagé aux abords du monument aux morts, l’auditoire a suivi Nicole Baud-Bévillard, pour une visite commentée du parcours mémoriel pédagogique de Thorens-Glières inauguré ce même jour. Les habitants et visiteurs pourront revenir visiter seul, en groupe ou en famille ce parcours accompagnés d’une application (LegendR) qui les portera au fil de l’histoire de deux jeunes résistants.

La centaine de personnes qui a suivi la visite guidée a terminé cette déambulation en salle Tom Morel où la compagnie Volveria les attendait pour un spectacle musical sur le thème de la résistance espagnole. La possibilité était aussi offerte de visiter l’espace d’exposition Phil’Arts à la découverte des œuvres des enfants de Fillière dans l’exposition « Passé-(re)composé ».

Cette journée autour de la mémoire de la Résistance s’est clôturée autour d’un verre de l’amitié en salle Tom Morel.  

 

Retour sur les escape game en bibliothèques

Le 80e anniversaire se déroule aussi dans les bibliothèques ! Le réseau des bibliothèques de Fillière propose depuis le mois de février divers sessions de l’escape game “Les enfants de la Résistance – Le ravitaillement clandestin”. Affichant tous complets, l’histoire plonge les petits comme les plus grands dans l’univers de la Seconde Guerre mondiale, avec des personnages hauts en couleurs et tiré de la bande-dessinée éponyme. 

Faire fonctionner ses méninges “pour la liberté”

Dès leur arrivée en bibliothèque, les enfants et leurs accompagnants reçoivent le livre guide, dont l’histoire retrace le parcours passionnant de trois enfants résistants : François, Eusèbe et Lisa. Les joueurs doivent les aider dans leur mission de ravitaillement clandestin dans un temps limité et sans se faire prendre par les allemands ou la milice de Vichy.

Une “caisse à outils” est mise à disposition dans le livre, permettant de déjouer plus facilement les énigmes de mathématique et de logique. Nous avons suivi des curieux à Saint-Martin-Bellevue lors de leurs péripéties. Premier escape game de leur vie pour tous, ils ont mis un peu plus d’une heure à le terminer. Trois niveaux de difficulté sont proposés : 1h, 45 minutes ou 30 minutes pour les habitués. Ils ont tous travaillé de concert pour déjouer les pièges, sous l’œil attentif des bénévoles et des salariés de la bibliothèque. Un bon moment en perspective, à refaire à la maison avec le tome 1 !

Des sessions sont programmées jusqu’en avril. Direction l’agenda de la page du 80e anniversaire pour ne pas les rater !

Les enfants de la Résistance : une série littéraire à succès

“Les enfants de la Résistance” est une série littéraire dessinée et scénarisée par Vincent Dugomier et Benoît Ers. 8 tomes et 2 escape game sont sortis à ce jour. Ils suivent les histoires et les péripéties de 3 enfants, François, Eusèbe et Lisa au sein de leur réseau “Lynx”, le réseau clandestin de la Résistance. Ils n’ont qu’un objectif, résister et ne pas plier face à l’ennemi dans une France totalement occupée de 1939 à 1945. On les voit grandir, prendre des initiatives et faire preuve de courage.

Les ouvrages se retrouvent dans les bibliothèques de Fillière. Réservez-les dès maintenant ici.

Plongez dans l’univers de deux résistants

Parmi les projets qui rythment l’année du 80E anniversaire de la libération à Fillière : un parcours mémoriel pédagogique guidé par une application numérique. Dans les traces du montage du projet.

 Une visite numérique guidée

Le village de Thorens-Glières a été le témoin de nombreux événements de la Résistance. La volonté de la Commune et des associations commémoratives a été de raconter cette histoire ainsi que de mettre en avant des lieux méconnus qui, pourtant, ont connu des moments clés de l’histoire de la Résistance. 

Pour ce faire, une application de visite est en préparation. Celle-ci permettra aux visiteurs curieux de suivre les déambulations de deux jeunes (personnages fictifs), Antoine et Gustave. Point par point, au travers d’audios, de vidéos, d’illustrations et de textes, nous pourrons plonger dans la réalité de la Résistance. 

L’application sera inaugurée le 23 mars à l’occasion de la cérémonie de commémoration des combats des Glières à Thorens-Glières. Pour l’occasion une visite commentée sera proposée. 

 De la narration à la création audiovisuelle 

La création d’une telle application a nécessité l’appel d’un studio (Sydo) pour la rédaction de l’histoire, la création des illustrations, des enregistrements et des vidéos. Monsieur le Maire, Christian Anselme, s’est notamment prêté au jeu et a réalisé des enregistrements. 

L’ensemble des élus et les associations participantes ont été concertées pour la rédaction de la narration afin de s’assurer de la cohérence et de l’exactitude historiques des éléments. 

 Un parcours numérique et physique 

Le parcours se réalise en environ une heure dans le centre-bourg de Thorens-Glières. 

Pour les personnes peu adeptes du numérique, la majorité des points disposent de panneaux pédagogiques expliquant les événements s’étant déroulé sur place. Une carte sera aussi éditée qui contient l’ensemble des lieux de mémoire sur le territoire de Fillière et alentour. 

 

Les enfants préparent leur exposition

Un défi a été lancé aux écoles et aux accueils de périscolaire de la Commune de Fillière: créer une exposition commune dans le cadre des célébrations du 80E anniversaire des combats du Plateau des Glières et de la libération de Thorens-Glières.Les enfants exposeront leurs oeuvres à l’espace d’exposition Phil’Arts à partir du 20 mars.

Guerre et paix : une chaîne de dessins collaborative dans les écoles

Les classes élémentaires des écoles de Fillière, publiques comme privées, ont été invitées à traiter les contrastes et les contraires dans une œuvre d’arts plastiques. Les contrastes se retrouvent dans le sujet, guerre et paix, mais aussi dans les matières (lisse/rugueux), dans les couleurs (couleur/noir et blanc), dans les formes (angles/courbe)…  

Le concept : Pour chaque classe, une feuille par enfant. Cette feuille est divisée en deux. Les enfants dessinent tous ce que représente la paix sur une moitié de la feuille. Puis les feuilles tournent, et chaque enfant dessine ce que représente pour lui la guerre sur la moitié vide de la feuille qu’il a reçue.  

Ce sont 19 classes, soit 482 élèves, du CP au CM2, qui se prêtent actuellement au jeu sur l’ensemble des villages de Fillière.

Soit : 

  • 7 classes à Thorens 
  • 2 classes à l’école de l’Alliance 
  • 1 classe aux Ollières 
  • 3 classes à Aviernoz 
  • 3 classes à Saint-Martin-Bellevue 
  • 3 classes à Evires 

Créativité et récup’ au périscolaire pour des totems de la paix

A Fillière, chaque village bénéficie de son accueil périscolaire. Leur défi à eux a été de construire, créer, inventer, sculpter leur propre totem de la paix avec une consigne: utiliser des matériaux de récupération.

Totem en volume, posé au sol ou sur une table, recouvert de collages, dessins, peintures… les 000 enfants et leurs animateurs ont fait preuve d’une grande créativité pour leurs œuvres à découvrir rapidement.  

Rendez-vous pour l’exposition !

Toutes les œuvres, soit près de 500 dessins et 5 totems grandeur nature, seront exposées dans l’espace d’exposition Phil’Arts (Thorens-Glières), du 20 mars au 7 avril 2024

L’inauguration de l’exposition pour découvrir les oeuvres en avant première aura lieu le mercredi 20 mars de 14h à 18h. 

Glissez-vous dans la peau d’un enfant Résistant le temps d’un escape game

Le réseau des bibliothèques de Fillière propose aux enfants l’escape game “Les enfants de la résistance, tome 2”. Retrouvez toutes les sessions ici.

Le réseau des bibliothèques de Fillière organise un escape game « Les enfants de la résistance » à retrouver de février à avril dans les bibliothèques.

Le réseau des bibliothèques de Fillière participe au 80E et propose dans toutes les bibliothèques, des animations liées à la bande dessinée “Les enfants de la Résistance”, éditée chez Le Lombard. Un escape game parents-enfants de 1h30 pour se plonger dans l’univers de la série de Vincent Dugomier et Benoit Ers.

Le synopsis :

Nous vous proposons d’aider le réseau du Lynx  et de participer à une opération clandestine ! 

Le réseau Lynx des Enfants de la Résistance a de nouveau besoin des cellules grises de son chef clandestin : vous ! Cette fois, il s’agit d’acheminer un stock de papier sur plusieurs centaines de kilomètres. Et ce ne sera pas une mince affaire ! Pour échapper aux filets de l’occupant nazi, il faudra se documenter, calculer et réfléchir à chaque étape de ce palpitant livre-jeu ! 

Les dates
  • Aviernoz :
    • Vendredi 23 février 15h30-17h
    • Samedi 2 mars 10h-11h30
  • Évires :
    • Samedi 24 février 10h30-12h
    • Samedi 9 mars 10h30-12h
  • Les Ollières :
    • Mercredi 6 mars 10h30-12h
    • Mercredi 17 avril 14h30-16h
  • Saint-Martin-Bellevue :
    • Mercredi 13 mars 10h30-12h
    • Mercredi 17 avril 10h30-12h
  • Thorens-Glières :
    • mercredi 10 avril 10h30-12h
    • Jeudi 18 avril 14h30-16h
Infos pratiques

Cette animation a lieu dans le cadre du 80e anniversaire des Combats des Glières et est ouverte aux enfants dès 7 ans et à leurs parents. Le jeu se déroule par équipe de 4 personnes.

Retour sur la soirée de lancement du 80e anniversaire

Le 80e anniversaire des combats des Glières est lancé ! Lors d’une soirée organisée le lundi 29 janvier dernier, les porteurs de projet ont pu dévoiler les temps forts de 2024. Retrouvez les détails ici.

Une cinquantaine de personnes étaient présentes à la salle des associations de Thorens-Glières pour assister à la présentation du programme du 80e. Christian Anselme, Maire de Fillière, a introduit cette soirée en rappelant l’importance du travail de mémoire. Les participants du projet, agents de la Commune et représentants d’associations, ont par la suite détaillé les différents volets déployés dans le cadre du 80e. Une programmation qui fait l’objet d’une labellisation par le groupement d’intérêt public “80 ans de la libération”.  

De l’importance d’investir dans la mémoire 

Outre le rassemblement autour de témoignages du passé, cette célébration est aussi l’occasion de penser un futur commun. Le Maire rappelle que les investissements dédiés à ces célébrations par la Commune le sont dans des objectifs de mémoire, de valorisation du patrimoine, de rassemblement, de citoyenneté et d’action culturelle. 

Descendants de résistants, témoins de la guerre, nouveaux habitants, résidents étrangers… nous sommes tous héritiers d’une partie de cette histoire. Fillière se donne, en 2024, le défi de fédérer autour de l’histoire de son territoire. Un patrimoine que chacun, habitant comme visiteur, doit pouvoir s’approprier.    

Des capsules historiques sur Instagram

Pour les plus curieux et avides d’anecdotes, la toute nouvelle page Instagram de la Commune publie à chaque date clé, 80 ans après, le récit de l’histoire de la résistance, de la libération et de ses anecdotes

L’intergénération au cœur du 80e

Parmi les multiples projets portés par la Commune et ses partenaires la volonté du partage intergénérationnel prend une place importante et récurrente. La volonté de créer de l’échange entre séniors et jeunes est au cœur des politiques publiques de la Commune de Fillière. Le sujet du 80e s’y porte d’autant plus que les derniers témoins de la période de la guerre peuvent encore raconter aux plus jeunes leur mémoire de cette réalité.  

Le point d’orgue de cette volonté de partage est la réalisation d’un film d’animation avec la participation des écoles et du CCAS. Ainsi, quelques enfants de chaque école de Fillière ont pu poser des questions préparées par leur classe à leurs aînés dans le cadre d’interviews filmées. Celles-ci feront par la suite l’objet de la réalisation d’un film d’animation dont les décors seront réalisés par les classes.  

Ce projet, réalisé avec l’organisateur du Festival international du film d’animation (CITIA), a été récompensé par le prix “Héritiers de mémoire”. Une partie des élèves auront l’honneur de se rendre au Panthéon lors d’une cérémonie interministérielle afin de recevoir ce prix.  

Une certaine idée de l’Europe 

L’histoire de la résistance sur le Plateau des Glières est aussi un parallèle avec les prémices des fondations de l’Europe. Sur ce plateau, des hommes de diverses nations européennes se sont battus pour la libération de la France. A Fillière, des prisonniers allemands intégraient les fermes et les familles. Des combattants espagnols ayant quitté leur pays se sont associés aux jeunes français pour organiser leur résistance.  

Des rendez-vous incontournables 

Le 80e sera célébré en 2024 toute l’année et particulièrement autour des dates de commémorations. 23 mars, 8 mai, 18 juin, 14 juillet, des dates clés de la résistance et de la libération qui verront s’organiser les traditionnelles cérémonies accompagnées d’événements inédits : conférences, diffusion de films, inaugurations, spectacle vivant…  

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de Fillière, FillèreInfo, qui vous rappellera tous les moments forts à ne pas rater !