Ne jetez pas vos bouchons, recyclez-les !

Déposez vos anciens bouchons dans les collecteurs des Ollières et de Saint-Martin-Bellevue. C’est l’association Bouchons 74 qui propose cette initiative, afin d’aider les haut-savoyards en situation de handicap.

Tous les bouchons, plastique ou liège, sont ensuite revendus à des recycleurs. Les bénéfices sont ensuite reversés aux Haut-Savoyards souffrant de handicap pour l’achat ou le remplacement d’équipements onéreux tels que : fauteuil, monte-escalier, adaptation de voiture, de maison, de salle de bains, etc …

Depuis 2013, plus de 530 tonnes de bouchons, de plastique, de liège et de faux liège ont été récoltés sur le département, engrangeant un total de 140.000€ collectés. 

Les collecteurs sont situés sur 2 villages de Fillière :

  • Aux Ollières, ils se trouvent à l’école et à l’entrée de la Mairie déléguée. 350 kilos ont été récupérés pour le moment.
  • À Saint-Martin-Bellevue, les enfants pourront déposer les bouchons aux écoles maternelle et élémentaire. Déjà 800 kilos collectés ! Et ce n’est que le début.

L’association compte sur vous ! 

Site internet des bouchons 74 – 06 84 97 32 02

Déploiement des compteurs communicants Linky

Énergie et Services de Seyssel procède actuellement au remplacement des compteurs conformément à la loi (Articles R111-1 à R742-2) et au code de l’Énergie.

Où et quand ? 
  • Secteur Saint-Martin-Bellevue : 2021
  • Secteur Les Ollières et Évires : 2023
Par qui ? 

Solutions 30 est une société œuvrant partout en Europe et accompagnant les distributeurs d’énergie. Grâce à son vaste réseau de techniciens de proximité, Solutions 30 offre efficacement des services de déploiement, d’installation et de maintenance d’équipements et compteurs intelligents en Europe.

L’entreprise disposera sur la carrosserie de ses véhicules d’un logo permettant d’être clairement identifiée.

Pourquoi? 
  • Favoriser un réseau  plus performant
  • Offrir de meilleurs services aux usagers 
La pose est-elle obligatoire ?

Oui. Elle est indispensable et encadrée par la loi (l’article L. 341-4 du code de l’énergie).  Toutefois et sans l’accord du client, et dans le cas où le compteur ne serait pas accessible, aucune intervention du prestataire Solutions 30 ne pourra être réalisée. 

Suis-je propriétaire du compteur ?

Non, le matériel est mis à votre disposition mais il ne vous appartient pas, il fait partie du réseau public (concession). Pour réaliser sa mission de service public, et comme il est écrit dans votre contrat d’électricité, ESS doit avoir accès à ce dispositif de comptage.

La pose d’un compteur Linky est-elle payante ?

Non. La pose des compteurs Linky n’est pas payante à l’installation. Si un installateur vous facture la pose du compteur, refusez et signalez-le en mairie.

Cependant, en tant que consommateur d’électricité, l’article R341-7 du code de l’énergie stipule que le client assume le financement du compteur via le TURPE – tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité  à raison de 1 à 2 euros par mois, prélevés sur les factures d’électricité.

La somme totale atteindra alors le coût du compteur Linky (de 130 à 240 euros prévisionnels).

La municipalité peut-elle obliger ou interdire la pose de compteur communicant sur son territoire ?

Non. Plus de 1 000 collectivités ont adopté des arrêtés relatifs à l’interdiction des compteurs Linky sur leur territoire.

Toutes les ont vu annulés par le Tribunal Administratif. Légalement, il n’est donc pas possible de se référer à une position communale.

Plus d’informations : https://www.es-seyssel.com/tout-savoir-sur-linky.html

Fillière, engagée dans le dispositif « Petites Villes de Demain »

La commune de Fillière vient d’intégrer officiellement le dispositif «Petites Villes de Demain». Aux côtés de Groisy et Alby-sur-Chéran et en partenariat avec le Grand Annecy, la commune nouvelle compte parmi les 1 600 retenues sur le territoire français – 19 en Haute-Savoie – à bénéficier de ce programme de développement.

crédit photo : JM Lombard.

 

La Convention « Petites Villes de Demain » a été signée le vendredi 9 juillet dernier par les maires des 3 communes, en présence de Frédérique Lardet et du Préfet Alain Espinasse.

Un dispositif fort pour concrétiser le projet de territoire

Réservé aux petites villes de moins de 20 000 habitants « exerçant des fonctions de centralité dans leur bassin de vie », il repose sur l’accompagnement des communes dans le déploiement de leur projet de territoire, et par conséquent dans l’amélioration des conditions de vie de leurs habitants.

La ruralité préservée

Pour autant, la municipalité a à cœur de préserver le caractère rural de la commune et de ses villages : « S’engager dans ce dispositif ne signifie pas que nous souhaitons transformer nos villages en petites villes. Nous avons choisi de postuler afin de conforter nos bourgs centres par l’apport de nouveaux commerces et services, et d’avoir accès à des aides financières qui permettront de concrétiser les nombreux projets que nous portons. » précise Christian Anselme, maire de Fillière. « Alors que le programme se met seulement en place, des premiers effets très positifs sont constatés. Avoir été sélectionnée permet à la commune de solliciter des fonds spécifiques mis en place pour accompagner les lauréats et l’arrivée prochaine d’un chef de projet financé à 75% par l’Etat facilitera l’avancée de nos gros chantiers d’équipements publics ».

À Fillière, le dispositif se traduira notamment par :

  • Le soutien en ingénierie ou l’apport de compétences par le co-financement d’un poste de chef de projet. Mutualisé avec Groisy, Alby-sur-Chéran, il sera recruté par le Grand Annecy pour une prise de fonction le 11 octobre.
  • L’accès à un réseau, grâce au « Club Petites villes de demain », pour favoriser l’innovation, l’échange d’expériences et le partage de bonnes pratiques entre acteurs du programme.
  • Des financements sur des mesures thématiques ciblées mobilisées en fonction du projet de territoire et des actions à mettre en place : aménagement de certains bourgs pour renforcer l’attractivité des commerces, création d’un tiers-lieu, financement à hauteur de 50% d’un poste de Volontaire Territorial en Administration sur la mission  « communication » pour consolider l’identité de la commune nouvelle.

Au total, ce soutien aux « Petites Villes de Demain » représente 3 milliards d’euros, pour accompagner les binômes commune/intercommunalité jusqu’en 2026.

La transition numérique

Le numérique est plus que jamais ancré dans notre quotidien. Accentué par la crise sanitaire et le développement du télétravail, l’enjeu de la transition numérique est de plus en plus fort. Cette dernière se fera progressivement, et plus particulièrement dans des territoires ruraux comme Fillière. Le point sur les étapes en cours et à venir.

La couverture réseau 3G/4G/5G

Petit rappel sur la 4G
En télécommunications mobiles (par onde radio), la 4G est la quatrième génération des standards pour permettre la transmission de données numériques (et pas seulement de la voix) sur le réseau mobile. Elle succède à la 2G, la 3G. Le développement de générations successives s’accompagne par la création de nouvelles infrastructures afin de mieux couvrir le territoire mais surtout de répondre aux besoins croissants des utilisateurs. De nouveaux services et applications toujours plus gourmands en données requièrent des débits plus élevés pour garantir leur fluidité.

Cadre National : En août 2020, le Secrétariat d’État en charge de la transition numérique et des communications électroniques a signé un arrêté (JORF 0210 du 28 août 2020) imposant aux opérateurs Bouygues Telecom, Free Mobile, Orange et SFR d’engager les travaux nécessaires à la mise en service de nouveaux sites permettant de combler les zones blanches (zone non couverte par les opérateurs mobiles), le« New Deal Mobile ». Les opérateurs ont 2 ans à partir de leur ordre de mission (arrêté) afin de combler ces zones blanches.

À Fillière ?
Pour la commune de Fillière, plusieurs «zones blanches» identifiées seront prochainement couvertes :

  • Déploiement d’une antenne relais Orange à Évires – Chez Riggaz

Rôle de la collectivité
Ce déploiement est donc une obligation nationale et la collectivité n’est pas impliquée dans le choix des zones à couvrir puisque ceci est imposé au niveau national et géré par le Syane qui est une instance départementale. La collectivité a cependant sollicité les opérateurs pour organiser des réunions d’information auprès de la population pour répondre aux questions des citoyens. Des dates de réunions publiques sont en attente.

Et la 5G dans tout ça ?
La 5G devrait permettre la connexion de plus d’appareils numériques, le déploiement de nouveaux services et répondre à la forte évolution des utilisateurs (appel, sms, données numériques « jeux, messagerie instantanée, etc.).

Les opérateurs restent à ce jour libres de choisir sur quels territoires les déployer prioritairement et les espaces densément peuplés seront les premiers dotés de cette technologie.

La fibre optique

L’État s’est engagé à renforcer les moyens opérationnels et financiers pour accélérer le déploiement des réseaux de fibre optique dans l’ensemble des territoires, notamment dans les plus ruraux.

Rappel historique :
Le réseau téléphonique analogique, généralisé sur l’ensemble du territoire français à partir de l’après-guerre faisait initialement appel à des opératrices pour établir les liaisons. Le réseau commuté automatiquement (sans ces opératrices historiques) date seulement des années 70-80. C’est ce réseau automatique existant qui a permis le déploiement avec l’ADSL de l’accès à internet dans tous les foyers équipés du téléphone. On a utilisé la paire de fils de cuivre déjà présent pour la téléphonie avec l’ajout d’un modem pour permettre une communication numérique. Cette communication numérique remplaçant de plus en plus la liaison analogique historique qui va disparaitre progressivement.

La fibre optique, c’est quoi?
La fibre optique est une nouvelle infrastructure venant en supplément de l’infrastructure téléphonique historique. La mise en place de la fibre requiert donc de gros travaux aussi bien vers des usagers finaux que pour relier les centres de distribution vers les abonnés. Ceci explique la durée plus importante de déploiement, il s’agit d’un changement complet de technologie qui permet un débit vraiment plus élevé et une meilleure qualité de connexion.

Vous pouvez d’ores et déjà vérifier votre éligibilité sur le site www.covage.com  ou https://fibre.syane.fr/ et vous rapprocher d’un opérateur (liste des opérateurs disponible sur le site). Après signature du contrat, l’opérateur effectuera les travaux nécessaires de raccordement, à sa charge et en lien avec COVAGE.
État d’avancement de la fibre à Fillière – novembre 2022

 

 

Le numérique : écologique, vraiment ?

Les impacts du développement numérique, bien que moins directement mesurables, sont nombreux (difficultés de recyclage, dépenses énergétiques délocalisées) mais réels. Nos consommations dans ce secteur croissent de manière exponentielle et sans un usage responsable et raisonné, elles rattraperont puis dépasseront d’autres usages, réduisant à néant les efforts faits dans d’autres secteurs.

 

Ressources et informations pratiques

Les actualités du Grand Annecy

Le réseau sibra s’offre à vous avec un Simple SMS

Le réseau sibra s’offre à vous avec un Simple SMS

Le réseau sibra s’offre à vous avec un Simple SMS

PLUi HMB : soirées-débats

Plan de sobriété énergétique du Grand annecy

Le Grand annecy reconduit son aide pour l’equipement cyclable

Lancement de la chaire de l’économie environnementale

Im@book


Décisions du grand annecy sur les mobilités alternatives


Mobi-bail

Avec l’âge, j’aménage mon logement

Des aides pour les entreprises pour une meilleure qualité de l’air


Handibus : Le service de transport à la demande réservé aux personnes en situation de handicap moteur et visuel

Pour permettre à tous de se déplacer, et notamment à tous ceux qui sont dans l’impossibilité d’utiliser les lignes régulières de la Sibra, le Grand Annecy ouvre plus largement l’accès au service Handibus. Désormais, les personnes en situation de handicap moteur ou visuel peuvent bénéficier d’Handibus, le service de transport à la demande sur réservation dans les communes du Grand Annecy.

Toutes les informations sur le site officiel de la SIBRA

Occupations du domaine public : documentations et informations

Retrouvez sur cette page les informations pratiques (tarifs, conditions) et les consultations concernant l’occupation de l’espace public à Fillière.

 

Tarifs
Appel à candidature

Aucun appel à candidature

Documentations complémentaires

Documentation concernant les cirques :

Véhicules laissés à l’abandon

Véhicules laissés à l’abandon

Un véhicule est stationné devant chez moi depuis 4 jours et semble être abandonné. Peut-il être mis en fourrière ?

NON. Le Maire peut recourir à la procédure de mise en fourrière, sur les voies ouvertes à la circulation au titre du stationnement abusif  lorsqu’un véhicule se trouve sur une voie, publique ou privée, ouverte à la circulation publique pendant plus de sept jours.

Un véhicule est stationné en sortie de virage. Peut-il être mis en fourrière ?

Le Maire peut recourir à la procédure de mise en fourrière d’un véhicule “gênant”, s’il compromet la sécurité, la tranquillité ou l’hygiène publique, l’esthétique des sites et des paysages classés, la conservation ou l’utilisation normale des voies ouvertes à la circulation publique.

Le maire peut également faire procéder à l’enlèvement des véhicules en voie « d’épavisation » (des véhicules privés d’éléments indispensables à leur utilisation normale et insusceptibles de réparation immédiate, à la suite de dégradations ou de vols) en vue de leurs éliminations, aux frais du responsable, après mise en demeure du responsable du dépôt restée sans suite. Et ceux même dans un lieu privé afin de satisfaire aux exigences de sûreté, de sécurité ou de salubrité publique.

Entretien de jardin : obligations et réglementations

Entretien de jardin : obligations et réglementations

Les branches d’un arbre situé sur le terrain de mon voisin dépassent sur ma propriété. Puis-je tailler ces branches moi-même ? 

NON. Les branches dépassant chez le voisin doivent être élaguées au niveau de la limite séparatrice, par le propriétaire de l’arbre uniquement. 

Les simples racines, ronces ou brindilles dépassant sur votre terrain peuvent cependant être coupées sans autorisation de la part du voisin. Les fruits accrochés à des branches dépassant chez le voisin ne peuvent pas être cueillies. Il faut attendre que les fruits soient tombés dans le jardin pour les récupérer.

Puis-je planter une haie sur mon terrain et en bordure du trottoir ?

OUI. Cependant, les arbres et haies ne doivent pas constituer un danger pour la circulation routière, ni empêcher de marcher sur le trottoir et respecter un retrait de 50cm.

J’habite en zone urbaine. Suis-je obligé de débroussailler ? 

OUI, sur l’intégralité de la parcelle. Le débroussaillage est également obligatoire en zone rurale  à 50 mètres autour de tous les bâtiments et 10 mètres autour des chemins d’accès. L’obligation de débroussaillage et de maintien en état débroussaillé s’applique, pour les terrains situés à moins de 200 mètres des bois et forêts.

Qui doit tailler la haie lorsqu’elle est mitoyenne ? 

La responsabilité de la taille d’une haie mitoyenne incombe aux 2 voisins. Ils doivent alors se mettre d’accord sur la taille et les éventuels frais liés.

Quelle doit être la taille de ma haie ? 

La réglementation varie selon son implantation, en zone urbaine ou en zone agricole/naturelle. Elle est la suivante :

Un problème d’affichage? Cliquez ici.

Communes Zone urbaine* Zone agricole ou naturelle*

 

 

 

Aviernoz

Les haies végétales, si elles existent, auront une hauteur maximum de 2m.

Hauteur max 0.80m pour celles situées à moins de 25 m de l‘axe des carrefours et celles situées à l‘intérieur du rayon de courbure des virages 

 

 

Hauteur totale maximum de 1,80 m en limite séparatrice

Évires

Les haies végétales si elles sont implantées à moins de 2 m des limites de propriétés devront respecter une hauteur maximum de 2m. 

La hauteur maximale des clôtures et des haies situées à moins de 50 m de l‘axe des carrefours et de celles situées à l‘intérieur du rayon de courbure des virages, est fixée à 1 m.

Les haies végétales si elles sont implantées à moins de 2 m des limites de propriétés devront respecter une hauteur maximum de 2m. 

La hauteur maximale des clôtures situées à moins de 25m de laxe des carrefours et de celles situées à lintérieur du rayon de courbure des virages, est fixée à 0,80m.

 

 

 

Les Ollières

Les haies végétales si elles existent auront une hauteur maximum de 1.80 m 

A proximité des carrefours des voies ouvertes à la circulation publique, la hauteur de ces dispositifs ne devra pas excéder la cote de 0,80 m en tout point du triangle de visibilité. 

Les haies végétales si elles existent auront une hauteur maximum de 1.80 m 

A proximité des carrefours des voies ouvertes à la circulation publique, la hauteur de ces dispositifs ne devra pas excéder la cote de 0,80 m en tout point du triangle de visibilité. 

 

 

Saint-Martin-Bellevue

D’après l’article 671 du Code civil, les arbres et haies d’une hauteur supérieure à deux mètres doivent être plantées à plus de deux mètres de la propriété voisine. Cette distance minimale est ramenée à cinquante centimètres quand la hauteur des plantations est inférieure à deux mètres.  D’après l’article 671 du Code civil, les arbres et haies d’une hauteur supérieure à deux mètres doivent être plantées à plus de deux mètres de la propriété voisine. Cette distance minimale est ramenée à cinquante centimètres quand la hauteur des plantations est inférieure à deux mètres. 

 

 

 

 

 

 

Thorens-Glières

Les haies végétales si elles sont implantées à moins de 2 m des limites de propriétés devront respecter une hauteur maximum de 2m. 

Les haies longeant les voies qui créent une gêne pour la visibilité et la sécurité devront avoir une hauteur maximale de 0,80 m. 

Pour des raisons de sécurité, la hauteur maximale des haies végétales situées à moins de 25 m de l‘axe des carrefours et de celles situées à l‘intérieur du rayon de courbure des virages, est fixée à 1 m

Les haies végétales si elles sont implantées à moins de 2 m des limites de propriétés devront respecter une hauteur maximum de 2m. 

Les haies longeant les voies qui créent une gêne pour la visibilité et la sécurité devront avoir une hauteur maximale de 0,80 m. 

Pour des raisons de sécurité, la hauteur maximale des haies végétales situées à moins de 25 m de l‘axe des carrefours et de celles situées à l‘intérieur du rayon de courbure des virages, est fixée à 1 m

*pour savoir si votre terrain est en zone urbaine ou agricole, reportez-vous au PLU de votre commune. 

Un arbre situé sur ma propriété menace de tomber. Puis-je le couper ? 

OUI. En règle générale, nul besoin de faire de démarches spécifiques. Si l’arbre est mort, cassé, renversé ou encore dangereux, aucune déclaration n’est à soumettre à la mairie. Il est toutefois recommandé de contacter les services d’urbanisme pour connaître les procédures spécifiques à chaque parcelle.

Puis-je brûler mes déchets végétaux sur ma parcelle de terrains? 

NON. Il est interdit de brûler les déchets verts (gazon tondu, haie taillée, feuilles mortes, branches, etc) dans son jardin, qui doivent être déposés en déchèterie ou compostés.