COVID 19- Les dernières informations

 

Etat d’urgence et couvre-feu – 24/10

Par décret modifié du Premier ministre du 16 octobre 2020 publié au Journal officiel du 24 octobre 2020, la Haute-Savoie est placée, à compter de ce jour et jusqu’au vendredi 13 novembre 2020 inclus (minuit), en état d’urgence sanitaire « couvre-feu » (conformément aux dispositions de l’article 51 du décret du 16 octobre 2020). Ce niveau d’alerte comporte une série de mesures pour lutter contre la propagation du virus qui s’applique à l’ensemble du département.

1. Instauration d’un couvre-feu de 21h00 à 6h00

Afin de freiner la circulation active du virus, un couvre-feu de 21h à 6h est établi sur le département de la Haute-Savoie. À partir de ce jour et jusqu’au vendredi 13 novembre 2020 inclus (minuit), tout déplacement de personne hors de son domicile entre 21h et 6h du matin est désormais interdit, sauf dérogation sur présentation d’une attestation pour les motifs suivants :

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation ;
  • Poursuite de l’activité professionnelle sur la voie publique ;
  • Déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l’achat de produits de santé ;
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants ;
  • Déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant ;
  • Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ;
  • Déplacements pour participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative ;
  • Déplacements liés à des transferts ou transits vers ou depuis des gares ou aéroports dans le cadre de déplacements de longue distance ;
  • Déplacements brefs, dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.

2. Rassemblements et évènements dans l’espace public

Les rassemblements de plus de six personnes sur la voie publique, dans les lieux ouverts au public et dans les parcs et jardins restent interdits. Font exception à cette règle, sous réserve du respect des mesures sanitaires :

  • les manifestations à caractère revendicatif dûment déclarées ;
  • les rassemblements ou réunions à caractère professionnel ;
  • les services de transport de voyageurs ;
  • les établissements recevant du public autorisés à ouvrir ;
  • les cérémonies funéraires ;
  • les distributions alimentaires et l’aide aux personnes vulnérables ;
  • les lieux dans lesquels se pratiquent des tests de dépistage sanitaire, des vaccinations ou des collectes de produits sanguins,
  • les marchés alimentaires.
  • Les visites guidées et autres activités encadrées organisées par des personnes titulaires d’une carte professionnelle

Les rassemblements festifs ou familiaux sont interdits dans l’enceinte des établissements recevant du public ainsi que les fêtes étudiantes, rave-parties et teknival.

COvid

La limite des six personnes est fortement recommandée dans le cadre des rassemblements à caractère privé organisés dans les domiciles, qui ne peuvent pas être interdits.

3. Établissements recevant du public (ERP)

Les établissements recevant du public devront tous être fermés au public sur les horaires du couvre-feu, de 21h à 6h du matin. Ainsi les restaurants pourront ouvrir de 6h à 21h dans le strict respect du protocole sanitaire renforcé : nombre de clients par table limitée à 6, traçabilité des clients, affichage de la jauge maximale autorisée et distanciation des tables et chaises. Les clients devront avoir rejoint leur domicile pour 21h00 au plus tard Les centres commerciaux restent ouverts dans le même créneau, dans la limite d’une jauge d’1 client pour 4 m². Les salles de fêtes et polyvalentes restent ouvertes sauf pour les moments festifs et moments où le port du masque permanent est impossible.

  • ERP pouvant ouvrir y compris entre 21h et 6h du matin : les stations-service, les garages automobiles, les pharmacies et parapharmacies, les cliniques vétérinaires, les laboratoires d’analyse, les refuges et fourrières, les hôtels, tous les services publics de santé, de sécurité, de transport, et de solidarité, toutes les activités dans les zones réservées des aéroports. L’activité de livraison à domicile pratiquée par les restaurants est également autorisée après 21h.
  • ERP totalement fermés (y compris entre 6h et 21h) :
    • Les débits de boissons, salles de jeux et casinos
    • Les salles de sport, gymnases, piscines et équipements sportifs couverts (ERP de type X) sont fermés au public, sauf pour certaines activités : formations, concours, entraînement des sportifs de haut-niveau, activités à destination des mineurs, groupes scolaires et périscolaires, assemblées délibérantes ou réunion obligatoires de personnes morales, accueil de personnes vulnérables, dépistage sanitaire.
    • Les buvettes et l’accès aux vestiaires lors des activités sportives de plein air sont interdits. 

4. Les règles relatives au port du masque restent inchangées.


Attestation de déplacement dérogatoire disponible en ligne

En savoir plus  : 20201021 – DP Couvre-feu Covid Pref74_arrete_couvre-feu


Haute-Savoie : instauration de l’état d’urgence sanitaire simple 

Suite aux annonces du Président de la République et du Premier ministre, la Haute-Savoie passe en état d’urgence sanitaire « simple ». Ce niveau d’alerte comporte une série de mesures pour lutter contre la propagation du virus.

Alain Espinasse, préfet de la Haute-Savoie, a pris de nouvelles mesures afin de protéger la population.

Consultez  le communiqué officiel et l’arrêté relatif au port du masque.


 

Diverses mesures pour freiner la propagation du virus – 13/10

Face à la dégradation rapide et continue de la situation sanitaire, le Préfet de la Haute-Savoie a pris un arrêté afin de freiner la propagation du virus dans le département. À compter du mercredi 14 octobre et jusqu’au 30 octobre, le port du masque devient obligatoire dans l’ensemble du département de la Haute-Savoie, pour toute personne de 11 ans et plus :

  • aux abords, dans un périmètre de 50 mètres, des établissements scolaires (premier et second degré) et d’enseignement supérieur pendant les horaires de fonctionnement de ces établissements ;
  • aux abords, dans un périmètre de 50 mètres, des gares de transport terrestre, ferroviaire et lacustre, pendant les horaires de fonctionnement de ces établissements ;
  • dans les parcs de stationnement des centres commerciaux et hypermarchés (établissements recevant du public de type M de 1ère catégorie), et aux abords de ces établissements dans un périmètre de 50 mètres, durant les horaires d’ouverture.

Par ailleurs, le port du masque reste obligatoire pour toute personne de plus de 11 ans pour les  :

  • rassemblements, réunions ou activités mettant en présence de manière simultanée plus de dix personnes sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public, pour lesquels les organisateurs sont soumis à l’obligation de déclaration au sens de l’article 3 du décret n°2020-860 du 10 juillet 2020, à l’exception des pratiques d’activité sportive ;
  • marchés publics de plein air, brocantes et vides-greniers.

L’obligation de port du masque n’est pas applicable aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation, et qui mettent en œuvre les mesures sanitaires de nature à prévenir la propagation du virus.


Port du masque en Haute-Savoie – MAJ 02/10

L’obligation du port du masque sur le département de la Haute-Savoie concernant :

– Les marchés de plein air, les brocantes, les vides-greniers;

– Les rassemblements, réunions ou activités mettant en présence de manière simultanée plus de 10 personnes sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public, pour lesquels les organisateurs sont soumis à l’obligation de déclaration au sens de l’article 3 du décret n°2020-860 du 10 juillet 2020, à l’exception des activités sportives.

est prolongée jusqu’au 30 octobre 2020 inclus.

 

Le nouveau protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise – MAJ 01/09/2020

Elisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et Laurent Pietraszewski, secrétaire d’Etat chargé des Retraites et de la Santé au travail ont aujourd’hui présenté aux partenaires sociaux un protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19, qui est mis en ligne sur le site du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et s’applique à compter du 1er septembre.

Le protocole va donc rendre systématique le port du masque dans les espaces partagés et clos à compter de la rentrée.

Sur le fondement de cet avis, le nouveau protocole national précise deux cas pouvant faire l’objet d’une dérogation au port du masque :

• Lorsque le salarié travaille seul dans son bureau ;

• En atelier, car les salariés sont souvent amenés à effectuer des efforts physiques plus intenses que la moyenne, dès lors que les conditions de ventilation/aération fonctionnelle sont conformes à la réglementation, que le nombre de personnes présentes dans la zone de travail est limité, que ces personnes respectent la plus grande distance possible entre elles et portent une visière.

L’avis permet par ailleurs un assouplissement dans le cas des bureaux partagés, notamment les open space : un salarié qui est à son poste de travail pourra, enlever temporairement son masque si un certain nombre de critères, dont le nombre variera en fonction du niveau de circulation du virus dans le département, sont remplis. Il est en exclu de retirer le masque de manière permanente toute la journée.

Pour les activités qui s’avéreraient incompatibles avec le port du masque (par exemple, pour des interventions orales ou des prises de parole publiques limitées dans le temps, dans les espaces clos respectant les mesures organisationnelles définies), le ministère poursuit le dialogue avec les partenaires sociaux pour suivre cette mise en œuvre et définir des solutions.

Les entreprises sont encouragées, dans le cadre du dialogue social, à préciser les modalités d’application du protocole et la prise en compte des situations particulières d’activité.

Ce protocole se substitue au protocole national de déconfinement et se mettra en place progressivement dans les entreprises.

Port du masque obligatoire – MAJ 04/08/2020

Le préfet de Haute-Savoie rend obligatoire le port du masque pour les personnes de 11 ans et + sur les marchés de plein air, les brocantes, les vides-greniers et les rassemblements de + de 10 personnes sur la voie publique.

Applicable dès le 4 août et pour une durée d’un mois.

Consultez le communiqué de presse.

Port du masque obligatoire dans les lieux publics clos

Sont concernés à partir du 20 juillet : les lieux où le port du masque est déjà obligatoire, comme les établissements recevant du public, mais aussi quatre autres types de lieux : les commerces, les administrations, les banques et les marchés couverts.

Voici la liste des établissements concernés : 

– Salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, y compris les salles de spectacle et les cinémas
– restaurants et débits de boissons ;
– hôtels et pensions de famille ;
– salles de jeux ;
– établissements d’éveil, d’enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement ;
– bibliothèques, centres de documentation ;
– établissements de culte ;
– établissements sportifs couverts ;
– musées ;
– établissements de plein air ;
– chapiteaux, tentes et structures ;
– hôtels-restaurants d’altitude ;
– établissements flottants ;
– refuges de montagne.
– les gares routières et maritimes ainsi que les aéroports.
– magasins de vente, centres commerciaux ;
– administrations et banques ;
– marchés couverts.


Passons un bon été avec les bons réflexes

Si les Français restent majoritairement vigilants dans les transports et les commerces, certains ont parfois tendance à baisser la garde dans les lieux plus familiers ou propices à la convivialité.
Au début du mois de juin, seul 1 Français sur 2 déclarait respecter la distance d’au moins un mètre hors de son domicile (Ipsos – Baromètre COVID 19 – 9 juin 2020).

À la veille des vacances scolaires et dans un contexte sanitaire favorisant un relâchement, il est important de ne pas oublier que le virus circule toujours. Il est impératif de rester vigilant. Un certain nombre de Français vont se déplacer et prendre des congés. Il n’est pas toujours facile de respecter les gestes barrières : dans son quotidien, avec ses proches, à la plage…
Les gestes barrières doivent pourtant devenir des réflexes pour se protéger de la maladie.

Comment laver votre masque en tissu : 


Vous avez des symptômes…


3ème phase de déconfinement

2ème phase de déconfinement

A partir du 2 juin 2020 :

  • Fin de la limite de circulation sur le territoire au-delà de 100 kilomètres;
  • Les résidents français pourront se rendre en Italie (et revenir), en revanche nos frontières ne seront pas ouvertes aux résidents étrangers (sauf pour traverser notre pays vers un autre) avant le 15 juin 2020 ;
  • L’ensemble des collèges et lycées rouvriront leurs portes;
  • Les parcs et jardins ainsi que les bars / café et restaurants pourront accueillir de nouveau du public;
  • Les salles de sport, gymnases, piscines et salles de spectacle reprendront leurs activités en adoptant un certain nombre de mesures sanitaires ;
  • Les hébergements touristiques (campings , villages vacances ) rouvriront dans les zones vertes.

En revanche, les regroupements de 10 personnes dans l’espace public restent interdits


Déclaration de déplacement

12/05/2020

Cette déclaration est exigée pour les déplacements EN DEHORS de votre département ET à plus de 100 km de votre résidence. 

Elle n’est pas nécessaire pour les déplacements

  • de plus de 100 km dans votre département
  • de moins de 100 km en dehors de votre département

Disponible aux formats .pdf, .docx et au format numérique 


Stratégie nationale de déconfinement


Les journées Défense et Citoyenneté suspendues

30/04/2020

Les JDC du mois de mai, juin, juillet 2020 sont annulées.

Celles-ci reprendront à partir du mois de septembre 2020.Exceptionnellement les jeunes seront convoqués à 17 ans et 6 mois et non pas à 17 ans et 3 mois.

Informations sur le site officiel


Les annonces du gouvernement

29/04/2020

Le Premier Ministre Édouard Philippe a présenté ce mardi 28 avril le plan de déconfinement progressif qui prendra effet, si les indicateurs sanitaires le permettent, à partir du 11 mai

  • Déplacements et transports : La circulation sera à nouveau possible sans attestation à partir du 11 mai, sauf pour les déplacements à plus de 100 km du domicile. Le port du masque obligatoire dans les transports publics. Les personnes de plus de 65 ans devront, autant que possible, continuer à limiter leurs contacts et sorties.
  • Réouverture progressive des écoles et crèches à partir du 11 mai, sur la base du volontariat, comme suit : par classe de 15 enfants dans les écoles, par groupe de 10 enfants maximum dans les crèches. le port du masque sera obligatoire pour les enseignants, personnel accompagnant et professionnels de la petite enfance.
  • Les collèges pourront ouvrir progressivement à compter du 18 mai. le port du masque sera obligatoire pour tous.
  • Lycées : une reprise est envisagée début juin (en commençant par les lycées professionnels)
  • Reprise du travail :
    •  Le télétravail doit être privilégié pour les trois prochaines semaines
    • Organisation adaptée pour garantir la protection des salariés (aménagement des horaires/espaces pour favoriser la distanciation physique). Le port du masque sera obligatoire (fourni par l’employeur) quand les règles de distanciation physique sont impossibles à mettre en place.
  • Culture et sport :
    • Réouverture des médiathèques et bibliothèques, petits musées (si les conditions sanitaires peuvent être réunies). Les cinémas, théâtres, grands musées et salles de concert resteront fermés après le 11 mai
    • Pas de grandes manifestations sportives, culturelles et tous événements regroupant plus de 5.000 personnes avant le mois de septembre.
    • La pratique du sport collectif et-ou en espace couvert non-autorisée
  • Commerces : À l’exception des bars, cafés, restaurants, les commerces pourront ouvrir à nouveau à partir du 11 mai en respectant un cahier des charges strict.

Plus d’informations sur le plan de déconfinement : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/strategie-de-deconfinement


Prolongation des arrêtés préfectoraux d’interdiction

16/04/2020

Les arrêtés préfectoraux portant sur  :

Sont prolongés jusqu’au 11 mai 2020.


Annulation des cérémonies patriotiques

15/04/2020

Comme suite à l’annonce  par M.  le Président de la République du prolongement du confinement rendu nécessaire pour la lutte contre le coronavirus COVID-19, toutes les cérémonies organisées en dehors de Paris sont annulées jusqu’au 11 mai.

Pour mémoire, les prochaines cérémonies nationales inscrites au calendrier et donc concernées par ces mesures sont :

  • 24 avril : commémoration du génocide arménien de 1915
  • 26 avril : journée nationale d’hommage du souvenir des victimes et des héros de la déportation
  • 8 mai : commémoration de la victoire du 8 mai 1945

Note du 24/04/2020 : Une cérémonie sera organisée en Haute-Savoie, à Annecy, en présence du Préfet de département, du Président du Conseil départemental, du Maire de la commune nouvelle d’Annecy, des Parlementaires, du délégué militaire départemental et du directeur de l’ONAC. La cérémonie ne sera pas ouverte au public.

En complément, chaque maire pourra organiser dans sa commune un dépôt de gerbe au monument aux morts de la commune. Il pourra être accompagné d’une délégation de 5 personnes maximum.
Le message ministériel sera adressé au maire et devra être lu à cette occasion.

  • 9 mai : journée de l’Europe
  • 10 mai : commémoration annuelle en France métropolitaine de l’abolition de l’esclavage et fête nationale de Jeanne d’Arc, fête du patriotisme.

    Les cérémonies du 8 mai seront donc annulées cette année.

Sur la commune de Fillière, les commémorations se dérouleront comme suit :

  • Le 26 avril, à l’occasion de la journée nationale du souvenir de la déportation, un hommage sera rendu à Jean Monin, citoyen d’honneur de la commune de Fillière, décédé le 2 Juillet 2019. Interné durant 13 mois à Mathausen, il a, pendant près de 30 ans, parcouru écoles, collèges et lycées pour que l’on n’oublie pas le sacrifice de ses camarades et pour alerter les jeunes générations sur les dangers du fascisme. Le Maire de Fillière déposera un bouquet de fleurs, Place de la Liberté devant la stèle érigée en son honneur et en celui d’Elie Muffat. 
  • Le 8 Mai, une gerbe sera déposée devant chaque monument aux morts de la Seconde Guerre mondiale.
  • Les commémorations du 18 juin sont, elles aussi, fortement compromises, mais aucune information n’a pour le moment été rendue officielle. 

La municipalité invite chaque citoyen à accomplir son devoir de mémoire, malgré les circonstances.


Prolongation du confinement jusqu’au 11 mai 2020

14/04/2020

Le lundi 13 avril, le Président de la République a annoncé la prolongation du confinement jusqu’au 11 mai 2020.

Dès le 11 mai, et si la situation sanitaire le permet :

  • Ré-ouverture progressive des crèches et établissements scolaires (primaire, collège, lycée). Les établissements d’éducation supérieure resteront fermés jusqu’à l’été.
  • Reprise des industries dans le strict respect des mesures d’hygiène nécessaires.
  • Les restaurants, bars, salles de spectacles et autres établissements accueillant du public, devront restés fermés jusqu’à nouvel ordre. Les mesures d’aides aux artisans, entrepreneurs, commerçants, restaurateurs, etc. seront prolongées et renforcées.
  • Annulation des Festivals et grands rassemblements culturels, jusqu’à la mi-juillet. Un plan d’aides spécifique sera mis en place pour les secteurs de la culture, de l’événementiel et du tourisme impactés par la crise sanitaire.
  • Dépistage systématique des personnes présentant les symptômes du COVID 19, en priorité sur les personnes âgées, les personnels soignants, les personnes dîtes “à risque” .
  • Attribution d’une aide exceptionnelle pour les familles les plus modestes et les étudiants précaires et éloignés de leur famille (issus de l’outre-mer).
  • Dès le 11 mai, l’État, avec l’aide des collectivités, “devra permettre à chacun de se procurer un masque“, pour compléter les gestes barrières.

Les dispositifs de la gendarmerie

10/04/2020

Les forces de l’ordre sont, elles aussi, mobilisées.
La gendarmerie poursuit ses missions afin de garantir la sécurité des citoyens, assurant notamment le respect des mesures de confinement et la surveillance des entreprises, des commerces d’alimentation.

📱Restez informés :
https://www.facebook.com/gendarmerie.74/
https://twitter.com/Gendarmerie_074

Et pour toute question n’ayant pas un caractère d’urgence n’hésitez pas contacter la brigade numérique via les réseaux sociaux ou cliquez ici.


Fêtes religieuses et respect des règles relatives à l’état d’urgence sanitaire

08/04/2020

À l’approche des fêtes religieuses dans les religions chrétienne, juive et musulmane, le cabinet du Préfet de haute-Savoie rappelle les règles en vigueur durant la période d’état d’urgence sanitaire où la règle du respect du confinement doit être respectée.

Le décret n°2020-293 du 23 mars 2020 dans sa version consolidée au 7 avril précise dans son article 8 que les catégorie V des ERP (dont les édifices religieux), sont autorisés à rester ouverts.
Néanmoins, tout rassemblement ou réunion en leur sein est interdit à l’exception des cérémonies funéraires dans la limite de 20 personnes. Les fidèles sont autorisés individuellement à se rendre dans les lieux de culte qui sont restés ouverts, munis d’une attestation de déplacement dérogatoire, mentionnant le motif 5° de l’article 3 (promenade…) et dans les conditions applicables à ce 5° : dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, le fidèle doit prier ou se recueillir isolément. Plusieurs personnes peuvent s’y trouver simultanément, mais dispersées et en très petit nombre. Il ne doit y avoir aucun regroupement fortuit ni rassemblement organisé.

Les personnes exerçant des fonctions cultuelles sont également autorisées à s’y rendre en étant détentrices d’un justificatif. Si les réunions ou rassemblements sont interdits dans les lieux de culte, des offices peuvent toutefois être célébrés à huis clos et diffusés par les médias ou sur les médias sociaux. Le cas échéant, les ministres du culte peuvent être assistés, au besoin, des techniciens nécessaires à l’enregistrement de la cérémonie.


Locations touristiques, vente à emporter et commerces de détail

07/04/2020

Par arrêté du 7 avril 2020, le préfet de la Haute-Savoie prend des dispositions complémentaires pour endiguer la propagation du virus dans le département.

  • La location des chambres d’hôtel ainsi que des meublés de tourisme ou de tout autre logement destiné à la location saisonnière, situés sur le territoire de la Haute-Savoie, est interdite jusqu’au 15 avril 2020.
  • L’ouverture des commerces alimentaires de détail au public entre 20h et 6h du matin est interdite jusqu’au 15 avril 2020. La livraison à domicile et le retrait de commandes restent autorisées.En complément, est également interdire la vente à emporter entre 20h et 6h du matin, dans les restaurants et débits de boissons.

Plus d’informations: communique-coronavirus-prefecture-interdiction-vente-a-emporter-0804

Les documents utiles : 

Des questions ? Rendez-vous sur le site gouvernement.fr/info-coronavirus


Mesures de confinement

Le 27 mars 2020, le Premier ministre a annoncé le renouvellement du confinement pour deux semaines supplémentaires, soit jusqu’au mercredi 15 avril. Les mêmes règles que celles actuellement en vigueur continueront à s’appliquer. Cette période de confinement pourra être prolongée si la situation sanitaire l’exige.

En application de l’état d’urgence sanitaire, les déplacements sont interdits sauf dans les cas suivants et uniquement à condition d’être munis d’une attestation pour :

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité, y compris les acquisitions à titre gratuit (distribution de denrées alimentaires…) et les déplacements liés à la perception de prestations sociales et au retrait d’espèces, dans des établissements dont les activités demeurent autorisées.
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés  ; soin des patients atteints d’une affection de longue durée.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
  • Convocation judiciaire ou administrative.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

L’attestation de déplacement dérogatoire du 25 mars 2020 est téléchargeable ici ou peut être rédigée sur papier libre. Les infractions à ces règles seront sanctionnées d’une amende allant de 38 à 135 euros. www.interieur.gouv.fr


Mesures prises sur la commune de Fillière (à partir du 17 mars 2020)

La collectivité a décidé de fermer momentanément les accueils municipaux. Un télétravail est mis en place pour chaque équipe ainsi qu’un service d’astreinte. Pour garantir les services essentiels aux citoyens, les dispositions suivantes sont mises en place.

“Suite à plusieurs échanges avec les gendarmes qui constatent que certains habitants de la commune appliquent avec une certaine légèreté les consignes de confinement, je vous appelle à la plus grande rigueur. La durée et l’intensité de la crise sont directement liées à notre discipline collective. Mettons tout en oeuvre pour ne pas diffuser le virus, pour ne pas encombrer les services d’urgence des hôpitaux qui sont déjà au bord de la rupture.”

Christian Anselme, maire (27 mars 2020)

Communiqué de Christian ANSELME, maire de Fillière du 20 03 2020

Communiqué de Christian ANSELME, maire de Fillière du 17 03 2020